Comment on fait les boîtes de conserves industrielles ?

8/10/2005

Accueil >> F.A.Q. >>

Voici les aventures illustrées de Kécanne la petite boîte.



Kécanne la petite boîte, est une anodine conserve de haricots rouges. C'est tellement pratique les légumineuses en conserves. On n'a qu'a ouvrir la boîte et splouche !, dans la recette. De plus, c'est écrit dans la recette : "Une boîte de haricots rouges". On a même pas besoin de penser à faire tremper les haricots secs la veille. Quelle bénédiction ! C'est tellement pratique les boîtes, on en fait pour les chats, on en fait pour les chiens, et on en fait aussi pour les consommateurs. Alors splouchons, splouchons, tel des moutons.

Voici la recette pour faire de jolies petites boîtes de haricots rouges.

Tout d'abord, il nous faut de l'acier, beaucoup d'acier

Voici des gros blocs d'acier. On fait l'acier avec du charbon, du minerai de fer, et énormément d'énergie.










On extrait le charbon avec des grosses machines à un endroit.






On extrait le minerai de fer, toujours avec de grosses machines, à un autre endroit.







On néglige les petits dégâts causé par les compagnies minières. Après tout, ça fait rouler l'économie !





Il faut ensuite transporter le minerai de fer et le charbon vers les aciéries. On transporte ces matières brutes en gros bateaux ou encore en interminables caravanes sur des chemins de fer.









Vous avez déjà vu une aciérie ? C'est un endroit où on produit de l'acier en gros blocs.






C'est facile à reconnaître, les aciéries. Ça a de grosses cheminées laides qui vomissent la mort en plein ciel. C'est comme si des petits bouts d'enfer auraient fait irruption en surface.




ll faut maintenant transporter les gros blocs d'acier vers un fabricant de tôle d'acier.










Les fabricants de tôle refondent de nouveau ces gros blocs d'acier,








puis les laminent en tôle.
(on dirait un rouleau de papier-cul dans les bécosses de Lucifer!)








ll faut maintenant transporter la tôle vers les fabricants de boîtes de conserves.







Les fabricants de boîtes de conserves, laminent de nouveau cette tôle, puis les forment et les soudent en boîtes. (oui oui ! on les soude avec du plomb, pourquoi pas ?)





La tôle est finalement transformée en jolies petites boîtes absolument vides. On les a aussi recouvertes de nickel par galvanostégie et on les a souvent chemisé d'une couche de polyéthylène de grade alimentaire à l'intérieur. La grande classe !







Les boîtes absolument vides prennent 400 fois plus d'espace que les blocs d'acier. Il faudra donc 400 fois plus d'espace d'entreposage et de volume de transport pour les acheminer vers les conserveries industrielles.








ll faut maintenant transporter les boîtes de conserves vides vers les conserveries industrielles, dans 400 fois plus de camions. (celui-là reviens vide de la conserverie, c'est pour ça qu'il se relâche un peu)






Les conserveries industrielles fabriquent des boîtes de haricots rouges en triplant leur volume et en leur ajoutant un poids considérable en eau, et trop de sel (peut aussi contenir des sulfites.. et/ou trucmuches).




Une fois remplies de haricots ramollis, d'eau, de sel et de trucmuches, Kékanne et ses cousines seront serties, pour ensuite être stérilisées dans un autoclave industriel. Cet immense tube rempli de boîtes sera injecté de vapeur sous pression. La température va monter plus haut que le point d'ébullition de l'eau et les haricots vont cuire à température élevée à l'intérieur des boîtes de métal, d'où leur saveur distinctive ! (pas étonnant qu'on y ajoute tant de sel...)


Il faut ensuite transporter de nouveau ces boîtes 10 fois plus lourdes dans 3 fois plus de camions. Vroum Vroum!



Ces camions livrent dans des centres de distribution...







...pour finalement les expédier...
(Poutte ! poutte ! )










...aux points de vente au détail.











Les consommateurs transporteront de nouveau la petite boîte chez eux pour manger les haricots mous, gluants, salés et aromatisés d'acier qu'elle contient.






Une fois que le consommateur modèle aura bouffé les haricots rouges en boîte, il sera repu. Une fois la boîte de nouveau absolument vide, elle n'a plus d'intérêt pour le consommateur. Il acheté la boîte pour les haricots, lui, pas pour la boîte. Logique, non ?







70 % des consommateurs la jetteront simplement dans un petit sac de plastique blanc, qu'ils mettrons ensuite dans un gros sac en plastique vert. Le consommateur mâle dominant, ira déposer ces sacs juste devant sa résidence, comme pour marquer son territoire.



Un camion passera chercher tous les résidus de leur surconsommation juste devant leur résidence. On a vraiment pensé à tout !






Ce camion ira porter les sacs verts pleins de boîtes vides, quelque part, loin du regard des consommateurs, car ça pourrait leur couper l'appétit. Faut pas couper l'appétit des consommateurs. C'est pas bon pour l'économie !




À peine 30 % des consommateurs prendront la peine de rincer ces boîtes vides pour les mettre au bac 'vert'.









Le camion des bacs verts passera chercher le contenu des bacs verts pleins de boîtes absolument vides juste devant leur résidence, en suivant exactement la même route que le camion précédant, mais à une autre journée de la semaine.



Pour aller porter ça quelque part, loin du regard du consommateur recycleur qui a bonne conscience, vu qu'il recycle son gaspillage, lui.









Au centre de tri des matières résiduelles les boîtes vides seront triées puis de nouveau traitées par des grosses machines. C'est le reflet d'une de nos petites habitudes qui nous est renvoyée en pleine face, en grosses meules compactes, uniformes, et bien lourdes. Ça ira mieux pour les transporter vers les aciéries, en camion...



En y pensant bien, elles en font du chemin ces petites boîtes...
...et elles s'en tapent des camionneurs...

Quand on compare les haricots rouges en sac et les haricots rouges en boîtes, on s'aperçoit qu'un petit sac de 10 kilos de légumineuses contient environ 46 tasses, soit l'équivalent de 4 caisses de 12 boîtes de conserves, sans l'eau, sans l'acier, sans le transport, et sans ouvre boîte.

Le sac de légumineuses sèches coûte 12 00 $, les boîtes vous coûterons 55 00 $. Hé oui, le gaspillage a son prix ! Mais c'est bon pour l'économie... à se demander l'économie de qui au juste.

Ne vous faites pas d'illusion, chaque boîte vide que vous jetez, ou mettez au bac vert, vous l'avez d'abord payée avant. C'est non seulement votre argent que vous jetez aux poubelles, mais cette planète avec. Vous achetez des déchets sans même savoir comment ils coûtent. Vous consommez plus d'emballage que d'aliment. Après, vous payez encore pour qu'on vous débarrasse de votre propre gaspillage. Le tout en épuisant les ressources de la terre, et en la transformant en dépotoir.

Ne vous faites pas d'illusion, si on continue comme ça, on a aucun avenir. En fait, la plupart des gens ne réalisent pas l'absurdité gigantesque que constitue le simple geste de prendre une boîte de soupe sur une tablette de supermarché. Le saviez-vous avant de lire ces lignes ?

Vous les aimez comment, vos haricots rouges ?

En faisant vos conserves à la maison, vous réutilisez vous-même toujours les mêmes pots, sans qu'aucun transport, ni aucune main d'œuvre externe ne soit impliqué. Tout ce qui aura à être recyclé, c'est les petits couvercles, 30 fois moins lourds qu'une boîte de 750 ml.

Si vous les trouvez si pratiques les haricots rouges en conserves, pourquoi ne pas les faire à la maison ?

1 boîte = 1 tasse de haricots secs.

Y'a pas si longtemps, faire des conserves-maison était à la base de l'économie familiale. On peut maintenant les faire de façon beaucoup plus sécuritaire qu'à l'époque, grâce à l'autoclave domestique. On investit maintenant 150 $ pour 3 kilos d'aluminium. Ça nous évitera de gaspiller des tonnes d'acier, et des centaines de barils de pétrole, pour le reste de notre vie. De plus, l'autoclave vous fera aussi économiser des milliers de dollars par année, en mangeant des aliments plus sains, qui ne goûtent pas la kékanne, quand on en a envie.

Accueil >> F.A.Q. >>

62 commentaires

cammu a dit...

Salut Vincent!

Merci pour cette histoire sur les "cacannes" de légumineuses.
J'ai trouvé ça bien intréressant, avec des photos en plus, c'est super!

cammu
:)

16/10/05 09:20
Vincent a dit...

Hé hé hé !

Content que ça t'ai plu Chef cammu-qui-sourit-tout-le-temps. Je comprend mieux moi-même avec les photos.

Mais y'a pas que pour les légumineuses qu'on fait des "caca nnes". Tu sais, pour le Barf à Roni, c'est presque la même recette.

(Ç:

16/10/05 09:43
Torreón a dit...

Vaut mieux en rire qu'en pleurer :)

Je vais penser à notre amie Kékanne chaque fois que je vais ouvrir une conserve maintenant.

Mais son histoire est très intéressante.

Gracias Vicente :)

Torreón

2/11/05 21:06
Anonyme a dit...

:)

C'est ça je voulais dire... :) avec mes haricots secs.

Tu devrais faire un reportage pour la semaine verte !

Hélène (Caboche)

10/11/05 18:37
Vincent a dit...

Ma chère Caboche !
Je me sens honoré de t'avoir enlevé les mots de la bouche ! :)

11/11/05 12:06
Nadine a dit...

Merci Vincent pour cette fantastique prise de conscience.

Je suis à la fois estomacquée de tant de pollution autour de la
"recette/fabrication" de la cacanne de métal, mais en même temps..., je dois
bien avouer que je suis totalement impressionnée par cette gigantesque
invention-là.

Au moment où l'industrialisation a eu lieu, personne ne savait que ça
polluait toute la planète autant que ça. Je me dis que les créateurs de tout
ce système-là devaient être très fier à l'époque de cette belle invention
qu'est l'acier et ils devaient certainement être tout excités d'imaginer
tout ce qu'on pouvait fabriquer avec.

Triste est aujourd'hui de constater que la pollution par l'industrialisation
est devenue un tel problème qu'on ne peut plus s'émerveiller autant de la
créativité et de l'inventivité de ces hommes-là... N'empèche! Ils voulaient
faire du bien à l'humanité, ces hommes-là, ne l'oublions pas! Nous mangeons
tous plus variés et mieux, aujourd'hui, malgré la pollution, qu'à l'époque
de nos grands-parents. Et nous vivons de plus en plus vieux. L'espérance de
vie va toujours en augmentant. Ça prouvent donc que la "cacanne"
industrielle a sûrement contribué à améliorer l'alimentation et donc la
santé globale des gens des pays "industrialisés", et donc, bravo pour ça.
Mais je suis d'accord avec toi que nous devons maintenant résoudre
prioritairement cet immense problème de pollution qui en découle
maintenant...

Espérons que nous serons tout aussi inventifs et efficaces contre la
pollution que nos ancètres l'ont été pour la redistribution des aliments
variés aux quatres coins du pays...

Merci pour ce moment de réflexion...

Nadine

12/12/05 17:29
Vincent a dit...

Bonjour ma belle Nadine,

C'est qu'on parle de deux inventions ici : soit, la conserve, et l'acier. Et la première s'est passé de la seconde pour plus de 108 ans.

Le procédé de la mise en conserves à été inventé par un Français nommé Nicolas Appert qui fonda la première conserverie industrielle il y'a plus de 200 ans, en 1802. Plus de 60 ans avant que Louis Pasteur ne fonde de manière scientifique le principe de l'influence de la chaleur sur la qualité bactériologique d'un produit alimentaire, Nicolas Appert en avait déjà une application pratique qui opérait à un volume industriel. Un contrat avec la marine Française lui fit adopter la conserve de fer blanc en formats gigantesques de 5 et 10 kilos en 1810. De ce temps là on faisait des conserves des des bocaux de verre comparables à ceux utilisés de nos jours pour les conserves domestiques. Le pot Mason (et non masson) à été breveté le 30 novembre 1858 par un Américain nommé John Landis Mason. Les bocaux de verre était toujours destinés au marché civil.

Ce n'est que 108 ans après l'invention de l'appertisation, en 1910 que les Britanniques ont utilisé des contenants métalliques de formats plus petits destinés au marché civil. Ce fut le début de la conserve telle qu'on la connaît malheureusement de nos jours.

Je dis pas que l'invention de l'acier est néfaste, on fait plein de belles choses avec l'acier (on en fait de moins belles aussi). Mais son application aux conserves est plus que douteuse. Les boîtes vides n'ont pas une durée de vie justifiant leur coût environnemental et nos systèmes de production et de distribution sont aussi à revoir.

Le nord américain moyen consomme plus de 75 kilos de nourriture en conserves par année. Disons que ça fait plus de 100 boîtes par tête de pipe. À 100 grammes d'acier par boîte, ça nous fait 10 kilos d'acier par personne qui est foutu aux poubelles. On multiplie ça par le nombre de personnes pour s'apercevoir que ça nous fait plus de 3 500 000 tonnes métriques d'acier qui est gaspillé à chaque année parce que le nord américain préfère faire "splouche" avec sa bouffe. J'ignore combien de tonnes de gaz à effet de serre sont rejetés dans notre atmosphère à cause de leur production, de leur distribution et du traitement des matières résiduelles importantes. Mais ça doit être plus du triple.

Avec les conserves domestiques, mes carottes ne feront qu'un seul voyage de moins de 100 km. Puis elles resteront chez moi dans de pots que je pourrai réutiliser des centaines de fois. La mise en conserves domestique me semble de loin beaucoup plus viable que la mise en conserves industrielle. Autant que ce qui est réutilisable est préférable à ce qui est recyclable.

La mise en conserves ou l'embouteillage dans des contenants à remplissage unique, recyclables ou non, est une absurdité dont il faut se départir le plus rapidement possible.

Pour ma part, je n'attendrai pas que nos gouvernements ne réglementent les emballages. J'ai fait un choix individuel de consommation qui me semble plus responsable.

Si ce n'était que de moi, toutes les conserves industrielles seraient vendues dans des pots Mason consignés.

13/12/05 11:03
.o. Candy .o. a dit...

Bon Jour à toi belle Cammu ;o)))))

Ton reportage m'a vraiment faite réflichir....J'te dit que tu ma fait réaliser à quel point on malmène la planète avec tout ce que l'on fait de mal..... Toute les répercussions qu'une SIMPLE kékanne cause.....Y a tellement, mais tellement pleins de choses en plus............Une simple Kékanne cause tous ca, ;o((( et on en consomment en quantité industrielle, sous le prétexte que ca nous sauve du temps, mais A KEL PRIX??? !,((((((....Merciiii de nous avoir partager ta vision et nous éxpliquer ca de façon vraiment réaliste....Je seconde amplement les prépos qu'une personne avant moi a mentionner tu devrais vraiment faire un reportage pour la Semaine Verte.....

J'adore ton Blog!! Xox!!!

Gros Bizoux!

.o. Candy .o.

29/1/06 10:25
Vincent a dit...

Bonjour ma belle Candy,

En effet on a pris certaines habitudes sans vraiment réaliser l'impact qu'elles ont. On s'est fait prendre dans les rouages du marketing sans vraiment s'en apperçevoir.

Maintenant si tu peux surmonter ta phobie que l'autoclave t'explose au visage, son achat pourrait te faire contribuer à inverser le courant. Savais tu qu'avec la petite famille que tu as, il pourrait te faire économiser plus de 5 000 $ par année en 'cannant' quand c'est le temps et en profitant des spéciaux quand ils passent. Pour ta famille, ça ferait aussi plus de 50 kilos d'acier qui ne serait pas foutu aux poubelles ou dans les rouages du recyclage.

En passant moi c'est Vincent, le Blog de cammu est ici. (ç:

Je peux-tu garder tes bisous quand même ?

29/1/06 10:49
eby a dit...

wow je realisait pas qu'il y avait tout ca derriere une tite kacanne
pouahhhhh!!!
vive les cacanne maison
faudrait ben que jmy mette lol

29/1/06 15:02
Vincent a dit...

"vive les cacanne maison"

Tu l'as dit !

Et une fois qu'on y goûte, y'a plus de retour en arrière. L'été en pot ! sans ce goût de métal si typique des conserves industrielles.

Si on sy mettait ?

30/1/06 07:40
lilizen a dit...

Bon hé hein oh!
Tu prêches une convaincue Vincent (pas en deux mots s'il te plait le "convaincue"...ni le "Vincent d'ailleurs"!), car je recycle les rares boites que j'achète, en moules à gâteaux. Les grosses rondes pour des pains qui feront des tranches...rondes. Les moyennes pour monter des préparations individuelles et faire des gâteaux, les pitites pour des tis gâteaux...bref, j'en achète pas souvent. Et pour preuve d'un recyclage sympa, les petites tourtes que tu tenteras (as tenté?...)
Et je retiens:"...70 % des consommateurs la jetteront simplement dans un petit sac de plastique blanc, qu'ils mettrons ensuite dans un gros sac en plastique vert. Le consommateur mâle ira déposer ces sacs juste devant sa résidence, comme pour marquer son territoire..." à la fois triste et bien désopilant!
Sinon, un truc qu'à rien à voir avec la choucroute (en boite), t'es rigolo, dans ta combinaison de l'espace blanche!
Saluto de Bordeaux, la ville au bon pif!

5/2/06 14:47
lilizen a dit...

Ohhhhhh j'oublais...pour rester dans l'ambiance, une animation sympa sur l'élevage intensif!
Cadeau du dimanche soir...en France, c'est le soir, hé hé!

http://www.themeatrix.com/french/

5/2/06 15:03
Vincent a dit...

Kikou lilizen aux papilles vagabondes !

En effet, tes jolies petites tourtes que je tentrai bientôt me tentent plus qu'un tantinet. Tu pousses même le recyclage à créer des natures mortes à partir d'ordures.

Je me mord les doigts de pas utiliser des conserves, car je dois maintenant acheter des moules pour faire les jolies petites tourtes à lilizen... à moins que... c'est demain la collecte des bacs verts ! Je pourrais me servir dans ceux des voisins ! (ç:

Merci pour The meatrix j'avais pas vu la version Française. Bordeaux tu dis ? Mon grand frère y habite ! (et là je parle pas de notre prison locale du même nom) (ç:

Merci pour ta visite lilizen !

Tourlou !

5/2/06 18:43
Anonyme a dit...

Vincent,

Après avoir lu ce reportage, je ne pourrai plus jamais me résoudre à acheter une conserve de légumineuses. En rédigeant la liste d'épicerie pour mon mari, cette semaine, j'ai failli écrire "haricots rouges Primo", puis me suis ravisée...

Le hic, avec les légumineuses, c'est qu'on oublie souvent de les faire tremper, la veille. Une solution rapide serait peut-être d'en faire tremper de grandes quantités pour ensuite les faire congeler en portions individuelles. Il ne resterait plus qu'à les faire cuire lorsqu'on en a besoin.

J'ai bien l'intention de faire circuler l'adresse de ce blogue.

Ciao,

Barbara

19/2/06 01:10
Vincent a dit...

Ciao ! Barbara !

En effet on peux très bien congeler les légumineuses dans leur eau de trempage. C'est une excellente idée d'autant plus que leur temps de cuisson sera réduit de presque la moitié.

La conserve de métal à pris beaucoup de place dans nos habitudes de consommation. Y'a qu'a ouvrir la plupart des livres de recettes, pour lire "une boîte de ci" ou "deux boîtes de ça" sur presque chaque pages.

Chaque petit geste qu'on peut faire est le bienvenue.

Merci de faire circuler ce blog comme tu le peux. Il est là pour être utile et agréable.

Ciao !

19/2/06 07:43
Arthur a dit...

Salut Vincent,

belle histoire qui vulgarise bien le phénomène cacanne ...

Dis-moi, dans le même genre, est-ce que tu te lances aussi dans la lactofermentation ? L'idée de ne pas cuire les aliments tout en les conservant m'intéresse aussi ...

Arthur

17/5/06 06:57
Vincent a dit...

Bonjour Arthur !

Effectivement je compte éventuellement ouvrir une section destinée à la lactofermentation et à la pasteurisation sur ce blog. Mais ce sera beaucoup plus tard car j'ai très peu de temps libres depuis un bout.

Présentement, je n'ai qu'une seule recette de publiée qui loue les mérites de ce mode de conservation. Je fais aussi ma choucroute et quelques recettes de légumes lactofermentés. J'aimerais acquérir plus d'expérience avec les produits laitiers, les jus de fruits, les viandes et les poissons lactofermentés ou pasteurisés. Je dois d'abord élaborer plus de recettes sécuritaires et éprouvées pour justifier l'ouverture d'une section propre à ce mode de conservation.

17/5/06 08:42
Vincent a dit...

Un autre pas dans l'histoire du blog !

En date du 20 mai 2006 cette page a eu le première position sur Google pour " comment on fait le caca ". Sans le vouloir, ça résume assez bien l'esprit du contenu.

20/5/06 19:33
Anonyme a dit...

bonjour vincent,

suite a la découverte de ton merveilleux site, j'ai acheter un autoclave et je commence cette année. j'ai 3 enfants et cette investisment est vraiment essentiel. Je suis une québecoise déménagée en Alberta et pour infos, le magasin Home ardware vent tout pour la mise en conserve ici.

bravo et merci pour tes p'tits trucs et recettes

chaton xx

24/5/06 14:53
Vincent a dit...

Kikou chaton exilé !

Vois-tu les Rockies d'où tu est ?

J'aime bien que tu considères que l'autoclave est un investissement. C'est aussi comme ça que je le vois. Avec trois enfants, c'est pas long que tu vas compter les économies.

24/5/06 18:09
Sylvie a dit...

Bravo !

Cette page est géniale. Un peu trop culpabilisant, mais ça passe avec l'humour. :)

Je prend déjà de légumineuses sèches, mais ça m'a ouvert les yeux pour d'autres produits à mettre en conserves. J'aurais jamais imaginé que les conserves maison pouvait jouer un si grand rôle en écologie. Je savais pas non plus qu'on pouvait faire autant de recettes de conserves à la maison.

C'est bien gentil de publier ce site. J'ai envie de commencer à faire mes conserves moi-même.

Mais au fait, je vois pas de pub, et tu a rien à vendre. Elle est où la pogne ? :)

Sylvie de La Plaine

24/7/06 21:30
Vincent a dit...

Kikou Sylvie de La Plaine !

Merci pour tes commentaires, il me font plaisir.

L'équation conserves maison et écologie est simple. Il suffit de bien l'exposer et tout le monde comprend.

Bin non, y'a pas de 'pogne'. Je trippe sur les conserves, c'est tout. Faut pas s'obséder avec l'argent. :)

Tourlou !

25/7/06 07:00
Anonyme a dit...

Merci beaucoup pour la franche partie de rigolade !
Il manquerait une photo à la fin qui montre que le papier et les petits bouts de haricots ressortent des aciéries par le trou du milieu, celui des "impuretés" qui fait qu'on ne recycle que 50% des 30% des boîtes de conserves recyclées.

4/8/06 15:17
Vincent a dit...

Génial Anonymous !

Quel inconvénient ce doit être d'avoir des aliments quelque part dans la chaîne de fabrication des boîtes de conserves industrielles ! Non mais de quoi ils se mêlent ces aliments !

Malheureusement, j'ai pas de photo très édifiante de résidus d'aliments déversés par le trou du milieu.

Par empathie, je vais à l'avenir acheter des boîtes vides pour mieux les recycler.

J'aurai ainsi une meilleure conscience de citoyen, par le trou du milieu.

4/8/06 23:22
Anonyme a dit...

Heuuuuu!

C'est quoi une cacanne??????

Ben...........de Belgique! :-))


Chouette site, je l'ai mis dans mes favoris, j'y reviendrai à l'occasion.

18/9/06 15:24
Vincent a dit...

Bonjour Anonymous,

Les kécannes, au Québec, c'est le péjoratif de l'anglicisme 'can' signifiant 'boîte de conserve'. "Manger des kécannes" signifie "avoir une alimentation de piètre qualité".

C'est idiot mais on a fait le néologisme entre "caca" et "can" pour obtenir kécanne. Voilà ! (ç:

19/9/06 08:44
Anonyme a dit...

Où puis-je trouver des adresses de fabricant de boîtes de conserves ?

22/9/06 10:32
Vincent a dit...

Bonjour Anonymous,

Pas ici.

22/9/06 10:33
Anonyme a dit...

Quand tout le monde sera converti aux conserves en bocaux de verre, où on va aller chercher l'électricité qu'on a besoin pour chauffer les pots pour la stérilisation? Combien de nouvelles centrales nucléaires on aura besoin pour tout ces kilowatts-heures?

1/10/06 15:06
Vincent a dit...

Salut Anonymous,

Les boîtes, il faut les stériliser aussi... nunuche ! :)

2/10/06 06:22
awoz a dit...

Super intéressante ton histoire de la petite ''cacanne''.C'est à y penser 2 fois avant d'acheter ce produit.
Au moins je me sens un petit peu moins coupable car je recycle beaucoup.Mon bac vert est plein à craquer à la fin de chaque semaine.

Bonne journée

4/11/06 15:32
Karine a dit...

Bravo pour cette agitation des consciences ! Un blog comme le tien devrait être d'utilité publique et cette information relayée plus loin que dans la blogosphère où j'imagine que naturellement tu dois avoir beaucoup d'écho.
Je n'achète que des bocaux en verre (parce que tu n'en parles pas, mais la gentille boite dénature les aliments contenus à l'intérieur) et encore rarement, mais j'imagine que l'envers du décor n'est pas triste non plus.

15/11/06 15:40
Vincent a dit...

Kikou Karine !

>>(parce que tu n'en parles pas, mais la gentille boite dénature les aliments contenus à l'intérieur)

Mais je dis que ça goûte le métal, ce qui sous tend à déduire que la bouffe en Kékanne, bin c'est de la ... bouffe dénaturée. :)

Ce qui est vraiment bien avec mes bocaux, c'est que je les réutilise, sur place, et des centaines de fois.

Une fois ces pots rendus à domicile, ils n'auront plus à être transportés ou recyclés. La réutilisation, c'est bien plus que 100 fois mieux que le recyclage des matières brutes.

15/11/06 15:54
zara whites a dit...

wow! comme c'est bien expliqué! Génial avec les pjotos et tout, on riive vraiment bien à comprendre l'interet d'arreter de gaspiller! bravo du coeur pour l'article!!!!!

17/11/06 11:14
Emilie a dit...

Merci pour cette info, car je fait de plus en plus attention à mes dechets alors maintenant je n'acheterai des conserves que si je ne trouve pas le même produits sous un autres emballage...

18/11/06 08:47
milychou a dit...

Ca fait réléchir tout ça.
Je vais mettre un lien vers ton site sur mon blog.
Merci pour les recettes.

28/11/06 13:26
Marion a dit...

génialissime!!
Drôle, instructif, pas agressif et très corosif!
Attention ça rouille!
Non sans rire, merci de remettre les choses dans la réalite....mais j'ai la chance d'avoir un jardin et de savoir comment on s'en sert... alors je met tous mes légumes maison dans mon congélateur (mais lui aussi il a du en faire de la route pour arriver jusque chez moi).

1/12/06 16:43
Fromagette a dit...

Pfff, ben dis donc ! Sacrée documentation.

Je ne vai plus voir les "kékanes" de la même manière. Et dire que nous avons eu en France de sacrées campagnes pour nous dire "achetez dans les boîtes d'acier. C'est recyclable....blablabla...ça ne pollue pas...blabla".

Remarque, en Afrique il y en a un qui a eu une idée de génie ! Après le passage du 1er Paris-Dakar (je ne sais plus dans quel pays)il a "récolté" toutes les kékanes généreusement abandonnées un peu partout. Il les a transformées en valisettes, vanity et autres boitiers à anse, et les a (re)vendues aux touristes de passage.

Aujourd'hui il a toute une équipe qui ratisse large poubelles et décharges, a créé une école locale de martelage et création d'objets divers en "kékanes" et doit entrer en bourse prochainement.

Ses attaché-case font partie des cadeaux officiels de la Présidence. Et les snobs se balladent avec dans les transports en commun parisiens.

Avoir créé une industrie métallurgique dans un pays du quart monde, ou la matière première (qui manque sur place) vient à vous sans la demander, prouve qu'il y a quand même une morale quelque part.

18/12/06 10:10
Vincent a dit...

Ben là ma chère Fromagette,

Tu viens d'enfoncer le pieu d'un bon coup sec !

De voir nos 'ordures' ainsi transformées en trésors, ça donne une méchante idée du gaspillage inconscient qu'on fait en consommant des aliments en boîtes.

Je te remercie très sincèrement de ta contribution.

Gros câlin !

18/12/06 12:16
Estelle a dit...

Voilà qui m'a donné à réflechir ! Ma bonne résolution pour 2007 sera donc de préparer mes légumineuses à partir de légumes secs ! J'aimerais bien me débarasser de toutes mes mauvaises habitudes mais ça serait trop dur d'un seul coup. Chaque chose en son temps, ce sont les petits ruisseaux qui font les grandes rivières ! Merci beaucoup pour ce billet !

26/12/06 12:35
Vincent a dit...

Kikou Estelle la jolie Française un peu Turque qui vis aux États-Unis ! :)

C'est effectivement déjà un pas dans la bonne direction.

26/12/06 12:43
Cherry a dit...

Vincent, tu deviendras définitivement mo idol cet été, prépare toi car je suis ni blonde ni rousse, mais dur de comprenure sur les blog car très visuel...
Je dois par contre avouer que jusqu'à maintenant, tu donnes beaucoup de détails et ca me permet de visualiser !!!

19/6/07 14:01

C'est triste que je soit si poche en photo. :)

21/6/07 10:03
apildom a dit...

Alors là bravo, je découvre l'histoire de la méchante cacanne je suis sidéré. Très respectueux de la nature sans renier le progrès j'en ai pris un coup. Merci pour cette brillante démonstration. J'adore ton humour!
Possédant un jardin j'aimerai faire des conserves de mes bons fruits et légumes mais impossible de trouver sur le net un vendeur d'autoclave pour cet usage en europe.

11/7/07 15:49

Bonjour Apildom,

C'est vrai, bien que la conserve et l'autoclave aient étés inventés en France, il est impossible d'en trouver un pour usage domestique.

De plus, le groupe SEB à acheté un fabricant d'autoclave américain (Mirro WearEver) l'an passé, et l'ont toujours pas mis au marché en France.

Doublement ironique...

14/7/07 09:43
Dany a dit...

Wouaisss...
Je recycle, je composte et voilà que j'empoterai!

Merci pour cette vision très éclairée Vincent!

Que dire de ceux qui font tourner le moteur de véhicule 30 minutes afin de faire 5 kilomètres...

Je veux faire ma part, mais quand beaucoup de gens qui m'entourent ont un comportement aussi navrant, je trouve que c'est qu'une petite goutte dans un océan mon affaire.

Pas grave, mieux vaut être une petite goutte qu'un...tata polueur?

Merci...
Dany alias "la petite goutte"

19/11/07 13:41
quidam44 a dit...

avez vous pensé a tout les travailleurs impliqués ?
allez vous leur dire que vous etes responsables de leur chomage si tout le monde vous écoute ?
ne serait il pas plus judicieux de réflechir à des améliorations ?

16/12/07 20:17

C'est bête ça je n'y avais pas pensé à notre bonne vielle masse prolétarienne qui s'éreinte à pelleter du charbon et a piocher du minerai jusqu'à ce nous ayons tout gaspillé, par paresse.

Suivant votre raisonnement, il faudrait continuer de bombarder pour pas mettre les militaires au chômage, il faudrait donner des cigarettes aux enfants à l'école pour pas nuire à l'industrie du tabac, et il faudrait continuer de chasser les baleines question de rentabiliser les bateaux construits pour ça ?

Ils feront quoi les travailleurs impliqués, sans une planète pour y chômer ?

:)

Je propose justement des améliorations ici au cas ou vous ne l'auriez pas remarqué... Mais vu que vous n'avez lu que cette page, c'est pas étonnant.

16/12/07 21:16
djbabyd a dit...

Ca fais reflechir tout ca!!

22/8/08 17:45

Alors, pour quand une version musicale djbabyd ?

:)

22/8/08 18:17
Benjy a dit...

Super Vincent! Merci pour ton travail, je pense aller faire des présentations dans les écoles pour traiter de la consommation responsable, je crois pouvoir citer ton blog!

"Objectif décroissance" : Un bon livre traitant du retour à l'autonomie et la réorganisation de l'économie au niveau local. Qu'est-ce que la richesse? J'ai l'impression de ne pas bien saisir ce mot quand je compare une famille de fermiers qui a son lot de terre fertile à un travail d'une acierie industrielle qui a son F-350, son téléviseur large comme son mur et pas mal de caca-ne achetées chez Maxi!

28/9/08 18:15
Benjy a dit...

Et aussi en passant, faut-il être fier quand son bac de recyclage est remplie à craquer. Cela ne veut-il pas dire tout simplement qu'on a consommé "à craquer" et peut-être inutilement!

28/9/08 18:19

Bonjour Benjy,

Bienvenue ici.

Essaie d'avoir tout l'impact que tu peux avoir. On a de la concurrence avec les messages publicitaires passés sur les téléviseurs large comme le mur...

28/9/08 18:21

Absolument !

Le recyclage est un band aid sur notre conscience.

28/9/08 18:22
la vie...la vie! a dit...

Merci pour cette "joyeuse" histoire qui viens de decider la fille ecologique en moi de me trouver un Autoclave...
A moi le "canage" et les provision qui ne "frostbites" pas !!!!

Merci a toi Vincent !
P_titpois future abonner de ton blog !!

26/7/09 12:02

Bonjour P_titpois,

Bienvenue ici.

Parfois une simple démonstration suffit à convaincre, non ?

Bon cannage !

26/7/09 12:11
Selon l'humeur a dit...

Quelques années plus tard...
Merci!

ET aussi merci pour ce "rouleau de papier-cul dans les bécosses de Lucifer!", j'vais m'organiser pour ne jamais aller en enfer!

mdrr

4/9/09 15:48
martine lulu a dit...

Et bien, merci vincent pour ce beau texte . C'est génial et bien dit.Je le prend comme réflexion de base pour 2010.
tourlou
Martine Lulu

25/1/10 13:12

Merci Martine Lulu,

C'est l'un de mes premier messages ici !

Y fallait que le méchant sorte !

:)

25/1/10 14:16
dany a dit...

Salut Vincent !

Je me suis lancée dans les conserves, et quoi que je demande sur internet, je retombe sur ton blog ! C'est effarant la richesse de ton blog !

Ta petite histoire de la "kécanne" me fait mourir de rire, même si on touche au tragique, tu as fait une jolie narration ! Et quand je vois que certains aient peur du chômage si on ne fait plus de boites de conserves, là je suis pétée de rire !

Tu as raison, file tout droit, ne tiens pas compte, c'est toi qui es dans le vrai !

Merci pour toutes ces magnifiques recettes, et tous les conseils "techniques" ton blog est très précieux !

Amitiés
Dan dans la cuisine !

11/10/10 12:21

Publier un commentaire

Vérifiez bien les FAQ et utilisez le moteur de recherche (en haut à gauche) avant de poser une question SVP. Les question figurant déjà dans les FAQ ne seront pas publiées.