La gelée de queues de fraises (pectine liquide)

6/07/2007

Accueil >> Stérilisation à l'eau bouillante >> Gelées

La gelée de queues de fraises

Vous cannez-ty , ou vous cannez-ty pas ? Si vous cannez-ty donc, cette recette est pour vous. Une gelée bien rouge ou s'harmonisent la saveur de la fraise et celle de son intime verdure. Après avoir essayé cette recette, vous verrez ces "résidus" d'un autre oeil. Vous ferez 7 pots de 250 ml, ou 14 ou 15 pots de 125 ml, avec cette recette.

Avec cette recette dans votre répertoire, vous prendrez moins de précaution en équeutant les fraises; tout sera utilisé ! Parfait comme recette quand on fais les confitures en petit groupe. Après l'avoir goûté, vous songerez sérieusement à ajouter ce produit à vos cadeaux gustatifs pour les Fêtes... C'est tout à fait unique !

Ingrédients :
  • Les queues de 8 litres de fraises (avec de la chair après quand même, ne gossez pas vos fraises à la loupe)
  • 2 litres d'eau bien mouillée
  • 7 1/2 tasses (1434 g) de sucre bien sucré
  • 2 c. à s. de jus de citron reconstitué
  • 2 sachets de pectine liquide commerciale ou mieux, 2/3 de tasse (170 ml) de pectine fait maison
Procédure :

(Bien sur il faut laver les fraises avant de les équeuter)

Dès que toutes les fraises de la cueillette sont équeutées, entasser aussitôt ce que vous considériez jadis comme un résidu, au fond d'un grand chaudron.

Ajouter un litre d'eau pour les "résidus" retirés de 8 litres de fraises. (ici au Québec, les grand paniers font 4 litres)

Cette étape ne vise qu'à extraire le mioum mioum restant. Vous pouvez multiplier les quantités à souhait, on mesurera plus précisément le jus ainsi obtenu à une autre étape.

Porter à forte ébullition, réduire le feu, couvrir et laisser mijoter pour 30 minutes en remuant de temps à autre.

Passer le tout dans une grande passoire doublée de trois couches d'étamine et bien laisser égoutter, pour environ deux heures. Mélanger gentiment de temps à autres, poour changer les angles, question de mieux égoutter. Durant ce temps, on fait les autres recettes de fraises.

Mesurer exactement un litre du jus obtenu (ne pas multiplier cette recette, faite-la plusieurs fois en petits lots à partir d'un litre de jus à la fois).

Porter à forte ébullition avec le jus de citron et en y dissolvant le sucre. Laisser bouillir jusqu'à ce que votre sirop ait atteint 104°C (environ 5 minutes).

Ajouter d'un coup la pectine liquide et reporter à forte ébullition en remuant constamment pour exactement 30 secondes.

Retirer du feu et continuer de mélanger doucement pour une minute.

Écumer soigneusement.

Empotez en laissant 1/4 de pouce (0,5 cm) d'espace sous le goulot.

Suivre ces instructions pour la mise en conserves.

Stérilisez les bocaux 5 minutes à l'eau bouillante.

Laissez reposer les bocaux Mason pour une semaine sans les déplacer pour assurer une gélification parfaite, puis vous pourrez ensuite retirer le bagues et les nettoyer.

Accueil >> Stérilisation à l'eau bouillante >> Gelées

17 commentaires

Très intéressant... je n'aurais jamais songé à conserver l'intime verdure des fraises...
Si Vincent dit que c'est bon! Ça fait mon affaire, je déteste le gaspillage ;-)

8/6/07 17:59

Mais bien sur que c'est excellent ! :)

Cette recette à probablement été inventée par une femme qui avait horreur du gaspillage aussi.

Le résultat est vraiment surprenant !

J'écrirais "gelée de queues de fraises" sur les bocaux, sans avoir honte. Elle est attendue, à chaque Nouëlle.

9/6/07 00:01
Dom a dit...

Salut Vincent,

J'ai cherché dans plein d'épiceries normales, épiceries fines, et même pharmacies (on sait jamais), et personne ne savait de quoi je parlais quand je leur demandais s'ils avaient des "feuilles d'étamine" ! C'est quoi, ça ?? Y a-t-il d'autres noms pour ça ? Si non, existe-t-il des substituts ?

Merci !

Dom

9/6/07 12:45

Salut Dom,

C'est de la gaze, comme pour les pansements. Le meilleur endroit pour eu trouver en rouleaux, c'est un quincaillerie. Je crois même qu'on peut en trouver dans des Douleurama. :)

9/6/07 13:11
tarzile a dit...

Je suis comme Karine.

10/6/07 12:16
Carmen a dit...

L'étamine, je crois que c'est aussi ce qu'on appelle "coton à fromage". J'en ai trouvé en pharmacie.

Super, la gelée de queues de fraises! Belle couleur rouge, goût léger mais très sucré... On aime ça et le parfum qui embaume la maison quand on fait bouillir les queues de fraises est exquis!

Les amis de mon ado sont venus équeuter avec nous, alors il restait pas mal de mioum mioum sur les queues... Pour 6 gros paniers de fraises, ça nous a donné une douzaine de petits pots de 250 ml. (J'avais mis toutes les queues de fraises dans un gros chaudron avec de l'eau presque à égalité des queues. Ensuite, j'ai fait comme indiqué). C'est bon sur du bon pain de ménage (hummm!) et ça fait très bien comme garniture entre deux étages de gâteau.

Merci pour la recette, Vincent!

5/7/07 08:55

Content du résultat Carmen,

C'est une recette idéale (en pots de 125 ml) :)

>>mais très sucré...

Pour toutes les gelées ou les confitures dignes du nom, c'est 60 % de sucre, sinon ça prend pas.

Sinon, il faut congeler ou ajouter des trucmuches.

5/7/07 23:09
Abi-Rose a dit...

Bonjour Vincent,
J aimerais savoir pourquoi on doit mettre 2 sachet de pectine?

Mes queues de fraise attendent ta reponse avec impatience!!

Merci

12/7/07 18:47

C'est pour mieux faire de la gelée de queues de fraises, mon enfant. :)

12/7/07 19:05
Natacha a dit...

Bonjour Vincent!

La gelée de queues de fraises tartinée sur un bon pain avec des morceaux de fromage bleu quelques minutes sous le gril... Vraiment délicieux! Même si je n'ai pas la dent trop sucrée, l'heureux mariage gelée/fromage est un pur délice.

Merci pour cette belle recette originale!

18/7/07 09:46

Bonjour Natacha,

Oui, les gelées, quel plaisir avec des fromages comme du bleu.

Puis chaud en plus, quel petit péché !

Il m'arrive souvent de faire volontairement des gelées trop fermes (je chauffe à 105 C). Je les taille en boules avec une cuiller à melon.

Une variété de gelées avec une variété de fromages, ça fait souvent de drôles d'expériences. :)

18/7/07 10:06
missduke a dit...

Je veux juste être certaine d'avoir bien saissi un truc assez important.

Il faut bien 7 1/2 tasses de sucre pour 1 litre de jus obtenu??

WOW! C'est sucré pas à peu près.

A ne pas donner aux enfants en collation du soir. Il faut sauter toute la nuit ;)))

missduke

10/9/07 22:04

Kikou missduke,

Bienvenue ici.

Oui il faut 60 % de sucre ou plus pour faire une gelée avec de la pectine ordinaire, sinon elle ne prendra pas. Sinon il faut utiliser d'autres gellifiants trucmuchés, et j'en ai pas fait l'expérience ici.

Oui en effet, c'est mieux de la consommer le matin, à moins de *vouloir* sauter toute la nuit ;)

11/9/07 10:12
Carmen a dit...

On est allés faire une virée à l'Ile d'Orléans hier et j'ai rapporté des paniers de fraises à la maison. (Splendide, l'île, en fin d'été!)

Quand j'ai dit à mon fiston que j'allais faire des confitures, il m'a dit : «Ah non, pas des confitures! J'aimerais mieux que tu fasses de la gelée de queues de fraises!» Pour son bonheur, j'aurais pu couper les fraises telles quelles et ne faire que cette recette-ci!

21/9/08 15:03

Dis, elle existe encore la maison d'Alcide qui a les fenêtres croches ?

Le jus de queues de fraises à un petit piquant qui manquerait en utilisant le fraises entières.

Je ne sais pas si fiston verrait le différence...

Pour fiston je songe à des bocaux de 500 ml et une bonne assurance dentaire.

;)

21/9/08 15:11
Carmen a dit...

Fiston a bien ri en lisant ton commentaire! :-)

C'est dans quel village, la maison d'Alcide? Jamais entendu parlé de ça avant!

21/9/08 16:15

>>Fiston a bien ri en lisant ton commentaire! :-)

J'entend rire aussi un dentiste allant à la banque.

Dans quel village la maison aux fenêtres croches d'Alcide ?

Franchement, je ne m'en souviens plus. J'avais le ventre plat à l'époque.

21/9/08 23:16

Publier un commentaire

Vérifiez bien les FAQ et utilisez le moteur de recherche (en haut à gauche) avant de poser une question SVP. Les question figurant déjà dans les FAQ ne seront pas publiées.