Le mélange sec à soupe genre minestrone

1/06/2010

Accueil >> Mélanges d'épices >>

Ici rien d'original, mais ce mélange peut vous sauver du temps à faire de la bonne sousoupe pour calmer vos oisillons, ou vos propres gargouillis. En effet, l'idée de tels mélanges tout prêts n'est pas nouvelle, l'industrie alimentaire l'a bien compris. La pertinence de savoir faire ses propres mélanges à la maison en est d'autant plus importante. En effet, avec leur gigantesque tas d'entre 700 mg et 1,380 mg de sodium par portion de 250 ml, il y a urgence de s'en sortir. Notez que c'est juste pour nous, ici, Ô Canada... qu'on fabrique de telles cochonneries, car on aime bouffer du sel avec nos pelles, nous, semble il, les "Canadiens". En effet, question de marketigne, on a nivelé le taux de sodium à des sommets Himalayens pour satisfaire l'appétit sodiumivore de notre marché. Reste à décider si on fait partie du 'marché', bouffant la soupe froide, en faisant de grands slurps, en faisant de grands slurps, ou pas. (c'est un lien vers une vidéo, assez poignante)

Cette recette vise à sauver du temps, mieux manger, bien conserver des ingrédients de base, et tout ça sans se ruiner avec de jolies petites enveloppes importées de Suisse. Non, elle n'est pas parfaite, cette soupe. Son grand défaut est qu'elle prend 30 minutes à cuire. C'est la faute aux bons ingrédients, voilà. Puis si elle n'est pas parfaite, c'est quand même une bonne base, que vous devrez perfectionner, à l'écart du troupeau.

Désolé pour nos amis de France, mais je n'ai rien pesé pour cette recette. Ce n'est pas pertinent pour ce mélange. C'est un genre de montage à la chaîne, et les tasses, et les cuillères à mesurer vont bien mieux pour ça. Si vous pesez-tout, vous n'êtes pas sortis de l'auberge... Vous avez un ami en Amérique du Nord ? (à part moi) demandez-lui un petit colis...










Ici on a le choix des contenants qui auront chacun leur rendement de soupe respectifs. La soupe est mesurée à l'état brut, sans tous les trésors inespérés qui traînent au frigo que vous pourrez sploucher dedans au service.

  • Les pots de 500 ml feront plus de 3 litres de soupe
  • Les pots de 250 ml en feront 1,5 litres
  • et les pots de 125 ml feront quand même un énorme 750 ml de soupe pour Maryse.
:)

Ça nous fait quand même une belle soupe bien nourrissante. L'ingrédient principal est un sac d'un kilo de légumes déshydratés mélangés pour soupes. Ça contient des carottes, des oignons, des patates, du poireau, des poivrons rouges et verts, du céleri, et du persil. Pas mal comme départ, non ? Je l'ai à bon prix chez un distributeur pour restos, à 8 bidoux le kilo, si je me souviens bien. Quand je vois les petits sachets aux supermarchés... misère. L'autre ingrédient beaucoup trop cher en supermarchés pour faire cette soupe, c'est les tomates séchées. Pour cette recette, il faudra avoir fait au préalable plus de deux pots d'un litre de granules de tomates séchées.

On se fait d'abord un mélange d'arômes en poudre, pour faciliter la suite. Ça sauvera déjà bien des petits gestes redondants à l'assemblage.

Arôme en poudre pour 12 bocaux de 500 ml
Arôme en poudre pour 12 bocaux de 250 ml
  • 1 tasse + 2 c. à s. de faux bouillon de poulet végétarien, sans le sel
  • 1/4 de tasse + 2 c. à s. de poudre d'oignon
  • 1/2 c. à s. de thym séché
  • 1/2 c. à s. de basilic séché
  • 1/2 c. à s. d'herbes de Provence
Arôme en poudre pour 12 bocaux de 125 ml
  • 1/2 tasse + 1 c. à s. de faux bouillon de poulet végétarien, sans le sel
  • 3 c. à s. de poudre d'oignon
  • 1/4 de c. à s. de thym séché
  • 1/4 de c. à s. de basilic séché
  • 1/4 de c. à s. d'herbes de Provence
Vous pulvérisez tout ça au mélangeur pour obtenir une jolie poudre bien homogène et savoureuse que nous nommerons amoureusement "mélange d'arômes en poudre". Ce mélange d'arômes en poudre, est... en poudre. Poudre qui va s'insinuer dans les interstices des légumes déshydratés, pour combler vos bocaux de saveur, et tout ça d'une seule mesure et de quelques petits tapotements (applaudissez ici).

Vous alignez vos 12 bocaux sur le comptoir et ajoutez à chacun d'entre eux les ingrédients suivants, un a un, dans le même ordre. N'oubliez pas de tapoter vos bocaux après avoir ajouté le mélange d'arômes en poudre, sinon vous manquerez de place pour tout faire entrer.

Pour les bocaux de 500 ml
  • 1 tasse du mélange de légumes déshydratés
  • 1/4 de tasse du mélange d'arômes en poudre
  • 3/4 de tasse de granules de tomates séchées
  • 1/3 de tasse de lentilles brunes entières
  • 1/3 de tasse de bon riz brun
Pour les bocaux de 250 ml
  • 1/2 tasse du mélange de légumes déshydratés
  • 2 c. à s. du mélange d'arômes en poudre
  • 1/4 de tasse + 2 c. à s. de granules de tomates séchées
  • 3 c. à s. de lentilles brunes entières
  • 3 c. à s. de bon riz brun
Pour les bocaux de 125 ml
  • 1/4 tasse du mélange de légumes déshydratés
  • 1 c. à s. du mélange d'arômes en poudre
  • 3 c. à s. de de granules de tomates séchées
  • 1 1/2 c. à s. de lentilles brunes entières
  • 1 1/2 c. à s. de bon riz brun
Refermez vos bocaux bien serrés (et c'est même ici une belle façon de réutiliser les couvercles)

Au service pour les bocaux de 500 ml.

Porter 3 litres d'eau à ébullition, puis y verser le contenu du bocal. Reporter à ébullition, baisser le feu, couvrir et laisser mijoter pour un premier 20 minutes. Si ça vous dis, on pourrait aussi y mettre un bocal de 500 ml de haricots rouges, non ? Pendant que l'eau chauffe, ce serait une idée d'écraser puis de hacher quelques gousses d'ail, qu'on laissera oxyder à l'air et qu'on ajoutera à la dernière minute.

Pendant ce temps, visiter le tiroir à légumes du frigo, il reste du céleri, des carottes, un poivron ou du chou ? Ce ne serait pas mauvais avec deux branches de céleri en tronçons, deux carottes en rondelles, des dés de poivrons, ou une belle pointe de chou haché, non ? J'ajouterais ces légumes pour les dix dernières minutes (hélas supplémentaires aux 20 premières) de cuisson, comme les macaronis, si ça nous dit.

La salière et le moulin à poivre sont sur la table. Mais avec une petite pincée de muscade, on pourrait très bien s'en passer.

Bon slurp slurp...

Accueil >> Mélanges d'épices >>

33 commentaires

Manon a dit...

A défaut de tes tomates séchées...

Moi j'utiliserais volontiers mon jus TP, qui remplacerait aussi l'eau.

Outre ça, moi c'est ici, que j'achète une partie de ce genre de stock.

6/1/10 13:17

J'ai hate d'essayer ton jus de TP.

Mais les granules ajoutent aussi de bons mottons, pas juste de la saveur. Aussi les granules servent à bien d'autres choses. Tu t'en sortiras pas :)

Ça à l'air d'une bonne adresse. On dirait un peu comme chez Mayrand dont parlait Isabelle ce matin.

6/1/10 13:35
Manon a dit...

C'est ce que je crois aussi, mais cet endroit est plus pratique pour moi vu que je reste au nord dans la lointaine couronne!!!

Je trouve qu'il n'y a pas beaucoup de Québécois qui ose entrer dans ce genre d'endroit. Comme si c'était interdit pour eux d'économiser en y allant. M'enfin...

6/1/10 13:46
Manon a dit...

Pour les tomates, j'avais écris "a défaut" justement pour dire faute de mieux ou ben si j'en ai pas sous la main...

6/1/10 13:48
Lucie a dit...

On entend souvent qu'apporter un repas à qqn dans le jus (nouveau parent, personne malade ou fraîchement endeuillée, etc.) c'est le plus beau cadeau... hé bien, d'expérience, si on habite loin et qu'on ne peut pas amener un repas, le 2e plus beau cadeau, c'est un repas presque tout fait, et cette soupe-repas fera très bien la job! Merci Vincent pour la recette :-)

Dans les sachets commerciaux de minestrone, j'ai déjà vu des haricots rouges séchés qui étaient tendres après les 10 minutes d'ébullition prescrits sur le sachet. Sais-tu où on achète ça, ou comment préparer ça, des haricots séchés prêts en 10 minutes? Ça serait un ajout ou une variation délicieuse à ta soupe!

J'ai bien hâte de voir ça, un deal sur les tomates séchées. Au kilo, au baril ou au truckload? ;-)

6/1/10 14:17

Bonjour Lucie,

Oui c'est en partie ce qui explique le prix de ses sachets. Les haricots on été séchés à froid. C'est la lyophilisation alimentaire (mot clé).

Je ne connais pas de fournisseurs autre les boutiques de plein air qui vendront ce type d'aliments sous forme de repas complets tout mélangés.

Je ne sais pas si ça pourrait se trouver, au détail, sous forme d'ingrédient de base.

Ça implique de surgeler le produit puis de le sublimer sous vide.

Il est utopique de penser faire ça soi-même à moins de pouvoir se payer des voyages dans l'espace.

:)

6/1/10 14:42

Ha pour les tomates...

J'en trouve des pas bio au sulfites pour moins de 20 bidoux le sac de 3 kilos.

J'ai trouvé un détaillant ici pour des bonnes bio sans sulfites. Il fait dans le vrac en remballe en petites quantités pour ses boutiques. Je n'ai pas encore obtenu de réponse, alors je ne peux pas m'avancer sur quoi que ce soit.

6/1/10 14:49
Manon a dit...

ya les "ration pack" de l'armé faite de même.

6/1/10 14:50

Oui ils nomment ça les MRE (meals ready to eat). C'est la même technologie. Sauf que les rations militaires sont pourvues de sachets contenant un produit chimique qui mélangés à de l'eau produit beaucoup de chaleur et ça sert de réchaud.

Les 'survivalistes' en stockent toujours quelques caisses dont ils font la rotation (buuurp) aux 3 ans. Ça aurait une durée de vie de plus de 5 ans.

6/1/10 15:06
Chupchup a dit...

Si ça n'est pas pesé, ça n'est pas une recette, c'est une liste d'ingrédients.

Nuance.

6/1/10 15:09

Y'a vraiment rien à faire avec eux...

;)

6/1/10 15:15
Chupchup a dit...

Le contrôle sur la dose de sel, c'est vraiment un argument *majeur* en faveur des conserves maison, et il est universel car il n'y a pas qu'au Canada que les industriels oversaltent leurs préparations. Depuis que je pratique, c'est bien simple, je ne peux plus goûter un plat préparé issu de l'agroalimentaire.


Dans les appros. de ta recette, il y a quand même une difficulté, que tu soulignes : les sulfites présents dans la plupart des produits déshydratés; Sulfites=toxique hépatique. Et c'est un alcoolique qui parle.

6/1/10 15:58

Mais Chupchup ici je te dis que c'est grave pour le sel. Disons les tomates en boîtes de marque Pastène, fabriquées en Italie.

Celles destinées au marché Italien contiennent 25 mg de sodium, celle qu'on nous prépare pour ici en contiennent 350 mg. C'est pareil pour tous les produits industriels destinés à nos marchés. Nous mangeons encore plus salé que nos voisins du sud.

6/1/10 16:16
Chupchup a dit...

Bah ça laisse rêveur ... c'est une réglementation tatillonne ou un lobbying réussi des Salines du St Laurent ?

Sinon, un truc me chatouille dans ta recette: tu ne crois pas que le contenu des bocaux va s'oxyder une chouille si tu ne fait pas le vide ? (comme tu le suggères dans une autre de tes recettes d'épices), surtout si une partie des ingrédient est moulue finement ?

6/1/10 16:58
annie76 a dit...

Donc si je comprends bien, on mange plus salé que les "Amaricains", qui eux pourtant mange plus gras (et Dieu seul sait quoi?).
De toute façon, y a pas de réelles économies à manger en sachet car les nutriments minéraux et autres ne sont pas au max.

6/1/10 18:09
Bergamote a dit...

Ah bon, il faut laisser l'ail s'oxyder un peu ? Pourquoi ?

PS : mais si, même si ce n'est pas pesé, c'est une recette quand même, c'est comme les gaufres de ma grand-mère :)

6/1/10 18:31

@ Chupchup

C'est les règles du marché, tout bêtement. La majorité des gens ici salent trop, et la concurrence fait le reste. Que le plus salé gagne.

Pour l'oxydation, ce sera compliqué à t'expliquer, vu que c'est de la logique, et que tu est Français... :)

Donc on y va un élément à la fois, d'accord ?

Imaginons un contenant tout idiot, d'une tasse (236 ml et tu verras pour les grammes) d'herbes de Provence, qui sera entreposé au dessus de la cuisinière, en pleine lumière, pour être ouvert et refermé 3 ou 4 fois par semaine sur une période de 3 ou 4 mois.

Imaginons ce même contenant qui sera réparti, d'une fois, avec d'autres ingrédients dans un bocal hermétique et conservé scellé à l'abri de la lumière et dans un endroit frais pour n'être ouvert qu'au moment de son utilisation.

Lequel s'oxydera et s'éventera avant l'autre ?

En autant qu'on puisse avoir une idée juste pour les herbes de Provence, on la répète pour les autres ingrédients.

Si j'indique de sceller sous vide le mélange de curry, c'est qu'il contient des essences volatiles très sensibles.

6/1/10 19:50

@ Bergamote

Faut pas s'en faire pour Chupchup, c'est un taquin.

6/1/10 20:02

Ha oui l'ail, oublie-je.

Oui, si on fait oxyder l'ail frais avant de le cuire, il se produira une réaction chimique qui protégera certains composés bénéfiques de la cuisson, et même de la digestion.

Il semble que 10 ou 15 minutes suffisent à l'ail écrasée et hachée.

L'ajouter à la toute fin de cuisson en préserve plus tout en en gardant la saveur.

6/1/10 20:07

@ annie76

Oui je ne connais pas tout le palmares, mais il semble qu'on bouffe plus de sel que non voisins du sud.

Vu les conditions climatiques, c'est pas logique, vu qu'on a moins besoin de sel (pour la rétention d'eau) que où il faut plus chaud en moyenne.

Bref, on est des gros cornichons cardiaques.

6/1/10 20:11
Louis-Charles a dit...

Ça me semble pas mal meilleur que du liptonne de sel.

Mais enfin, je me demande, si on ne mange pas assez salé, est-ce qu'on risque de mourir desséché par osmose? Vincent j'ai très peur! :P

6/1/10 21:30
Marie-Eve a dit...

En plus du spécial sur le porc au Super C, il y a le poulet à "un bidou" chez Metro!

Je suis nouvellement propriétaire d'un autoclave depuis ce matin! Un achat grandement motivé par ce blog.

Je vais tester ça en fin de semaine :)

6/1/10 22:43

Liptonne de sel !

:)

Mais tu savais qu'avec 1,380 mg pour une petite tasse de soupe, on a déjà 60 % du sodium nécessaire pour la journée ? Un seul petit bol...

Si vous élevez des enfants, intéressez les à la cardiologie, y'a de l'avenir la-dedans.

7/1/10 05:18

Bon matin Marie-Eve,

Tiens une nouvelle disciple de Nicolas Appert.

Bienvenue ici !

Merci pour le Métro, j'avais même pas vu. Je vais mettre à jour.

Tu as vue le message 22 les poulets ?

Bon cannage !

7/1/10 05:23

Si vous désirez faire de la soupe sans trop d'efforts (je parle pas de la canner, mais on pourrait je suppose), il y a la machine à riz 10 tasses. En tk, la mienne a la fonction soupe que je n'ai pas encore utilisée, mais que je devrais faire bientôt. En plus de faire cuire les légumes à la vapeur ;). Bref, un gadget de cuisine à 40$ qui permet de sauver du temps et éviter les cochonneries du magasin.

7/1/10 08:55

Bonjour malheurs !

Bienvenue ici.

Ma casserole aussi à une fonction 'soupe'.

;p

7/1/10 09:01
Chupchup a dit...

Liptonne de sel ?

Error 404.

7/1/10 18:10

Kikou beau bonhomme !

Le serveur tente de remettre ses bottes.

Louis-Charles, ayant encore une fois abusé de l'eau sèche, fit un calembour avec une des marques de soupes en sachets (Lipton) arrachée par la tentaculaire Unilever (qui a gobé Knorr aussi).

Tiens, la preuve que ne déconne pas (tout le temps). C'est bien 1,4 g de sel par louche chez Lipton(de sel).

7/1/10 18:22

Moi aussi, mes casseroles ont la fonction soupe, mais ayant trois enfants, ça me permet de retourner à mes marmots ;). Le temps de préparer les légumes et les enfants ont le temps de s'inventer des niaiseries !!!
Ah, le bonheur d'être maman ;)!

8/1/10 16:27

Ah la grosse vie sale d'être célibataire, d'avoir Irina la sexy domestique, et de n'avoir jamais à négocier avec trop de casseroles à la fois, sauf au travail.

8/1/10 16:39

Ah, la grosse vie sale d'être célibataire... mets-en, c'est quand on est dedans qu'on se rend pas compte de notre chance, lol ! Mais bon, je me dis que d'ici quelques années, je pourrai enfin dormir passé 6h30 ;)! D'ici là, je me couche tôt, très tôt :P!

Mais si je n'aimais pas mes enfants, je n'avais qu'à ne pas les faire... et je n'aurais pas ce souci d'économiser et de leur faire tant à manger maison... De toute manière, quand ils seront partis du nid familial, je pourrai toujours leur faire des cannes de la maison, grâce à toi ;)!

9/1/10 09:14

@ Les malheurs de Killer

Moi j'ai jamais eu ce courage.

J'admire les parents pour ça.

10/1/10 08:52
Louis-Charles a dit...

Bon, New York se met à la réduction volontaire du contenu en sel des aliments...

http://www.radio-canada.ca/audio-video/pop.shtml#urlMedia=http://www.radio-canada.ca/Medianet/2010/CBF/Desautels201001111509_2.asx

Intéressant!

13/1/10 21:50

Publier un commentaire

Vérifiez bien les FAQ et utilisez le moteur de recherche (en haut à gauche) avant de poser une question SVP. Les question figurant déjà dans les FAQ ne seront pas publiées.