La gelée de fleurs de chèvrefeuille

5/24/2009

Accueil >> Stérilisation à l'eau bouillante >> Gelées

La gelée de fleurs de chèvrefeuille est d'un beau doré rosé et elle est très parfumée.

La gelée de fleurs de chèvrefeuille est un petit luxe à empoter dans 9 bocaux de 125 ml. Pour cette recette. J'ai utilisé des Lonicera tatarica (ou Lonicera tatarica si vous préférez), très communes ici, mais je crois que toutes les fleurs de chèvrefeuille bien parfumées iraient. Je ne suis pas sur à 100 %, mais si certaines variétés sont toxiques, c'est que les baies qui le sont, pas les fleurs.

J'ai été en cueillir (trop) hier. J'y ai passé presque toute la journée. En arrivant chez-moi, j'ai fait 6 lots de cette recette... pour Noël... dodo à 3 h 17.

Ingrédients :
  • 500 ml de fleurs de chèvrefeuille
  • 2 tasses (470 ml) tasses d'eau
  • 2 tasses (380 g) de sucre sucré
  • 2 c. à s. (30 mL) de jus de citron reconstitué
  • 1 sachet de pectine liquide commerciale ou 1/3 de tasse (85 ml) de pectine fait maison
  • peut être un peu de colorant alimentaire pour aider mère nature
Procédure :

Lors de la cueillette des fleurs, tapotez les branches en les faisant pivoter pour les débarrasser du maximum de pollen.

Une fois rendu à la maison, couper au ciseau les calices, incluant les sépales, le plus près possible du pistil (les vieux, comme moi, auront besoin de leurs lunettes de lecture).

Rincer vos fleurs à l'eau froide, bien les drainer, et bien les éponger, mais délicatement...

Porter l'eau à forte ébullition, y verser les fleurs, reporter à ébullition en mélangeant, retirer immédiatement du feu, couvrir et laisser infuser pour au moins 30 minutes.

Filtrer à travers un tamis, puis de nouveau à travers un filtre à café.

Mesurer exactement 1 3/4 de tasses (415 ml) de votre magnifique infusion, ajouter le jus de citron et y dissoudre le sucre en remuant à feu moyen vif.

Porter à ébullition en remuant. Si vous disposez d'un thermomètre, chauffez jusqu'à 105 ° C. Si vous ne disposez pas d'un thermomètre, bouillir à gros bouillons entre 2 et 4 minutes, à vos risques.

Ajouter la pectine et reporter à forte ébullition pour une minute en remuant constamment.

Retirer du feu et écumer. Voir si vous avez besoin de colorant ou pas.

Emplir les pots stériles en laissant 1/4 de pouce (6 mm) sous le goulot.

Suivre ces instructions pour la mise en conserve domestique.

Stériliser les bocaux scellés 5 minutes immergés dans l'eau bouillante.

Placer vos pots sur un cabaret, et allez le porter dans un endroit calme et frais.

Laisser reposer pour 2 jours avant de bouger vos bocaux de gelée de fleurs de chèvrefeuille.

Cette année, j'ai fait 3 lots expérimentaux. Moitié eau, moitié vin blanc, mais en omettant le jus de citron. Puis une autre avec avec du piment fort. Enfin, une autre avec de la cardamome noire (juste un peu), pour voir.

Accueil >> Stérilisation à l'eau bouillante >> Gelées

11 commentaires

Maryse a dit...

Wow! Ça c'est du dévouement, presque de l'héroïsme!!

La saison des conserves commence la semaine prochaine pour moi avec les asperges...

J'ai plein de projets (en majorité inspiré par toi)pour la belles saison, j'espère avoir l'énergie nécessaire.

24/5/09 15:07

>>J'ai plein de projets (en majorité inspiré par toi)

Je suis jaloux !

Ça te donnes de l'énergie ?

:)

24/5/09 15:14
Maryse a dit...

Ça me donne des ailes!

:D

24/5/09 15:21

Mais sans blagues, tu vas mieux ?

J'ai passé la journée d'hier à cueillir des fleurs de chèvrefeuille, mais aussi des (rares) boutons de pissenlits, et des tiges "d'herbe à dinde" pour en faire des 'façon' câpres, selon Nicolas.

Il est génial, ce Nicolas.

Moi ça m'a fait du bien de prendre du bon soleil.

On verra.

Pis, pas trop fachée que j'ai tout écartillé mon blog pour le rendre presque indisponible pour les 'vieux' écrans ?

24/5/09 15:36
Maryse a dit...

C'est long, mais oui, petit à petit, je vais mieux... j'avais attrocement mal au dos, sans savoir pourquoi, depuis DEUX ans!!! Et pis je te dis pas la baisse d'énergie! Là, j'ai mal ailleurs mais c'est temporaire...

:p

Mon "calvaire" - c'est un bien grand mot - achève... après, je serai comme toute neuve... aherm... à la condition que je me mette à bouger plus... misère... le sport... pas mon truc pentoute!

:p

Pour Nicolas, oui, je suis allée voir son blog et en effet, c'est génial!

L'écartillement de ton blog ne me pose aucun problème.

:)

24/5/09 16:00

Je suis content que tu te sois décidée à 'subir' les traitements qu'il faut pour sortir de ce calvaire.

J'ai déjà eu mal au dos, pour d'autres raisons.

C'est platte de ne plus pouvoir se pencher pour cueillir des pissenlits, en autres.

On vas tu cueillir des merises ensembles cette année, Maryse ?

24/5/09 16:08
Maryse a dit...

Oh oui!!!!!!!!!!!!!!!!!

24/5/09 16:10

J'ai été voir les fleurs il y a deux jours. Ça promet !

À partir de mi-juillet, pour un mois.

Ça prend ;

Un sourire
du temps pas pluvieux
des pantalons longs
des soulier serrés aux chevilles (ou des bottes)
un petit seau de 10 ou 20 litres
une bouteille d'eau
2 tickets de métro
20 minutes de marche, incluant aller et retour.

24/5/09 16:23
Maryse a dit...

Je serai prête!

J'ai TROP hâte!!

24/5/09 17:03
Bergamote a dit...

Ahlala, que ça doit être bon ! Mon parfum préféré, depuis toute petite, est le chèvrefeuille : je rêvais de goûter ses fleurs, comme j'avais l'habitude de le faire avec celles des orties, mais ma mère me l'a toujours strictement interdit.

Hors-sujet : je cherche des kumquats pour faire ta recette (qui date d'il y a belle lurette je crois... honte à moi) mais je ne sais pas quand ça pousse sur les marchés en France. Une idée ?

27/5/09 15:11

Ben présentement, tu est assez grande pour manger des fleurs de chèvrefeuille :)

Les kumquats suivent la saison des agrumes. Je crois que les plus près de chez toi viendront d'Italie, du Maroc ou de l'Algérie. Novembre et décembre d'habitude.

28/5/09 13:45

Publier un commentaire

Vérifiez bien les FAQ et utilisez le moteur de recherche (en haut à gauche) avant de poser une question SVP. Les question figurant déjà dans les FAQ ne seront pas publiées.