La salsa mexicaine (Salsa Mexicana)

7/15/2009

Accueil >> Stérilisation à l'eau bouillante >> Condiments >> Les salsas


La salsa mexicaine (Salsa Mexicana)

Kikou ma belle gang de vous-mêmes ! Les canneux réguliers savent que je sors d'un (autre) marathon. Je suis bien content d'avoir accompli le plus gros de ce mandat. L'objectif est fort louable, l'ambiance est très bonne, la graphiste est géniale (et plutôt jolie), le chef programmeur est un prodigieux virtuose, l'équipe de rédaction et de traduction abordent les défis avec enthousiasme, la gestionnaire de projet comprend le jargon de tout le monde, et des centaines de sympathiques petits mercenaires sont déjà en place dans plus de 60 pays pour sonner les hautbois et raisonner les musettes. On est prêts pour la grande séduction de Google. L'âne est au four, le boeuf est cuit. Il sera génial, ce petit crisse. Il va naître le premier septembre ou pas loin.

Bref, j'ai tout (aban) donné avec la fougue et la passion d'un jeune homme amoureux, bien que je n'ai plus tout à fait l'âge pour un tel effort. J'ai donc besoin de me reposer le ciboulot pour quelques jours. Alors, on y va relax pour la reprise des activités ici, sur le blog d'accord ? Ro-mo-lo.

Ici rien d'extravagant. Une bonne salsa honnête d'inspiration mexicaine, sans flafla. Je la classerais entre une salsa moyenne et une salsa piquante, selon les standards des produits industriels traînant sur nos tablettes de dépanneurs. Je trouve que trop de piquant masque les arômes, ici généreux. Si vos papilles sont moumounes, remplacez une partie du piment fort par du poivron, mais ce serait une idée de couper aussi sur la coriandre, dans ce cas. Vous pouvez aussi remplacer le piment serrano par du jalapeño. L'utilisation de tomates italiennes vous fera une salsa bien épaisse. Si vous utilisez des tomates rouges, votre salsa serait probablement plus liquide, et ces dernières sont plus difficile à épépiner. Alors, pourquoi se fendre en 4 à produire une salsa mexicaine qui dégoutte tout partout avec autre chose que les tomates italiennes ? Vous ferez environ 9 pots de 500 ml avec cette recette dont vous n'avez désormais plus aucune raison de vous passer.

Ingrédients :
  • 10 lbs (4.5 kg) de belles tomates italiennes bien mures (pesé brut)
  • 4 tasses (420 g) d'oignon haché en gros dés
  • 1 tasse (150 g) de poivron vert en dés
  • 1 tasse (150 g) de poivron jaune ou orangé en dés
  • 1 tasse (170 g) de piment serrano en petits dés (portez des gants)
  • 2 1/4 tasses (530 ml) de vinaigre de cidre (5 % d'acide acétique)
  • 2 c. à s. de sucre
  • 2 c. à s. de graines de moutarde jaune (quoi, de la moutarde dans une salsa ? oui, mais c'est facultatif si vous êtes de peu de foi. )
  • 1 c. à s. de sel à marinades
  • 2 tasses (300 g) de branches de céleri en très petits dés (pour le crouche crouche)
  • 2 tasses de feuilles de coriandre fraîche hachée (8 belles bottes)
  • 3 c. à s. de feuilles d'origan frais hachées menues
  • 1 tête d'ail écrasée puis haché menu (12 ou 13 gousses)
  • (voir cette vidéo géniale pour éplucher une tête d'ail en quelques secondes)  
  • 1 c. à s. de cumin fraîchement grillé et moulu
Procédure :

Porter un grand chaudron d'eau à ébullition. Il servira à blanchir les tomates afin de mieux les peler.

Laver et équeuter les tomates.

Vous aurez probablement le temps de préparer les autres légumes avant que l'eau ne bout.

Peler et hacher les oignons en dés. J'aime ça en gros dés, mais faites selon vos préférences.

Laver, équeuter, épépiner puis retirer les membranes blanches des poivrons. Les tailler en dés.

Pour les piments forts, la quantité justifie le port de gants de
caoutchouc < -- ça m'a toujours fait sourire ce mot là, mais moins que ouananiche. Vous pouvez les utiliser avec les pépins pour une sauce plus piquante. Une fois les piments coupés en petits dés, bien rincer la planche à découper et le couteau. À moins d'être complètement désaxé, ne plus utiliser cette paire de gants à des fins érotiques. Peler et écraser les gousses d'ail, et laver le céleri et les herbes. Je préfère tailler le céleri, l'ail et les herbes après les tomates, sinon on va perdre des arômes. Quand votre gros chaudron d'eau bout, y blanchir les tomates pour une petite minute en petites quantités puis les plonger dans l'eau froide. Les peler et les épépiner. Retirer les parties avariées ou décolorées et couper la chair des tomates en dés. Griller à sec les grains de cumin à feu moyen jusqu'à ce le parfum se libère puis les étendre sur une assiette froide pour arrêter la cuisson. Laisser refroidir pendant que vous taillez le céleri, l'ail et les herbes. Moudre le cumin. Dans un chaudron en inox, mélanger les dés de tomates, les dés d'oignons, le sucre, le sel, les graines de moutarde et le vinaigre. Porter à ébullition, réduire le feu puis ajouter les dés de poivrons et les petits dés de piments serrano. On laisse mijoter à découvert pour 10 minutes en remuant de temps à autres. Ajouter au mélange le céleri, l'ail, les herbes et le cumin. Bien mélanger et laisser mijoter 4 ou 5 minutes de plus. Retirer du feu. Empoter en laissant 1/2 de pouce (1 cm) sous le goulot. Suivre ces instructions pour la mise en conserves.

Temps de stérilisation de la salsa mexicaine à l'eau bouillante :
  • Stérilisez les bocaux de 250 ml pendant 10 minutes
  • Stérilisez les bocaux de 500 ml pendant 15 minutes
Votre salsa sera prête à consommer dans une petite semaine.

Accueil >> Stérilisation à l'eau bouillante >> Condiments >> Les salsas

20 commentaires

annie76 a dit...

Bon retour!
Effectivement, cette salsa semble hyper goûteuse et j'ai vraiment hâte de l'essayer.
N'avez-vous jamais penser donner des ateliers (ce qui nous permettraient de poser des questions en direct lorsqu'il y a un pépin)?

15/7/09 10:59

Bonjour Annie76,

Oui j'y ai songé, mais il y a loin de la coupe aux lèvres.

Quand j'aurai pris ma retraite, j'aurai un local pour ça. Les gens pourront s'inscrire à des ateliers et même louer des cuisines modulaires spécialement adaptées et équipées pour ne pas niaiser avec le puck quand ils feront leurs propres conserves. Ils vont être râre les petits chaudrons de 20 litres chez-nous.

Mais je dois encore travailler pour le mériter mon petit rêve.

15/7/09 11:13
Maryse a dit...

Pas très utile, ni pertinent comme commentaire mais je voulais juste te dire le plaisir de te relire à nouveau!!

:)

15/7/09 13:36
Tom a dit...

Tu lis dans mes pensées, je me cherchais justement une bonne recette de salsa. Tu viens de booker mon dimanche après-midi apparemment (si la température reste fidèle à elle-même)

15/7/09 13:36

Merci Maryse.

Je te promets deux choses.

Je vais tchequer les merises.
Je vais tchequer la météo.

15/7/09 13:38

Bonjour Tom,

Bienvenue ici,

Je ne sais pas ou tu habites, mais je te recommandes d'attendre que les tomates italiennes locales soient disponibles en abondance près de chez-toi. Un produit de conserves fait avec des légumes importés est souvent décevant.

15/7/09 13:44
RAINETTE a dit...

Je ne suis pas très salsa, quoique la tienne semble délicieuse, évidemment mais je salue bien bas ton retour cher ami !


Tu as raison pour les produits importés. Je viens de terminer des confitures de cerises ""Bing" en spécial et me semble que ça goûte rien. Faut dire que ça goûtait rien avant de les cuire aussi. Enfin ! Elles étaient à 99 cents la livre. Ça explique tout.

Ma recette : cerises, sucre, jus de citron. C'est tout.

15/7/09 16:02

Bonjour tite grenouille,

En effet les cerises bing, c'est du toc, je viens d'en échapper une et elle n'a pas fait bing, ce fut un flop.

15/7/09 16:08
RAINETTE a dit...

hihi espèce de malade....au plus ça pourrait faire bounggggg et reboundir ! C'est comme du caoutchouc (oups, un mot qui t'impressionne....)

15/7/09 16:18

O nion !

Il ne m'impressionne pas ce mot, il me fait sourire.

Non mais il faut tu être assez moumoune pour inventer un mot tel que caoutchouc ?

15/7/09 16:30
RAINETTE a dit...

pas après avoir lu la vraie signification de moumoune...en cliquant sur ton lien ! Enfin, le lien de moumoune...


au départ je croyais que c'était Martineau la moumoune ! Mais oui ! Il s'arrange toujours pour ne pas rencontrer ses détracteurs, il se cache. A-t-il déjà été interviewé ce gars ? Pas à ma connaissance. Vrai ou non ? Une moumoune... sans vouloir médire mouhahaha

15/7/09 17:01

Je ne crois pas que Richard Martineau soit une moumoune.

Si il sonne con, c'est juste pour s'adapter au lectorat du Journal de Mourial.

Il s'est bien débrouillé à son entrevue d'une populaire émission à Radions-Cadenas animée par un ex-humoriste aussi mal rasé, que riche.

À titre de contractuel, je partage les valeurs que monsieur Martineau y a défendu, sur la sellette.

Pour les entrevues, va sur Google vidéo et tapes son nom.

Il sonne moins con qu'au Journal de Mourial.

C'est pas mon héros, mais c'est pas une moumoune.

15/7/09 17:24
RAINETTE a dit...

Dac, je vais gougouler son nom pour me débarrasser de certains préjugés...

Messi !

15/7/09 17:41

Messi s'écrit messie ici. ;)

15/7/09 17:44
Divine a dit...

Enfin, tu es revenu ! Ca fait toujours plaisir de te lire !
Meme si souvent je comprends pas toujours tes expressions locales ^^
La saison des tomates va etre belle cette année dans mon jardin, apres 2 année difficile.

16/7/09 02:40

Bonjour Divine !

Ça fait plaisir de décoder ton jargon aussi :)

Ici l'été à motivé ça.

16/7/09 06:28
Spamella a dit...

Salut Mr. S****-canneux !

C'est moi la graphiste "géniale (et plutôt jolie)". Merci.

Je te rends des compliments.

Ton aura est comme un arsenal nucléaire. Tu as tout rasé en un seul meeting, tu as pris le contrôle de ce projet. En moins de 20 minutes, toute l'équipe te percevais déjà comme le leader.

J'avais déjà entendue parler de "Mr. S****" de Montréal, souvent en bien, parfois en mal.

Je n'ai jamais rencontrée aussi compétent, passionné, acharné, attentif mais pourtant aussi convaincant que toi comme marketeux web. Vincent, t'es un vrai Roi !

J'espère travailler avec toi de nouveau bientôt, comme toute l'équipe.

X0X

16/7/09 16:29

Bonjour Spamella.

Bienvenue ici.

J'ai les larmes aux yeux.

Tu aurais du attendre le party de Noël.

:)

Franchement, je suis très ému.

Ce sera aussi un plaisir de pouvoir travailler avec une jolie graphiste qui créé au lieu de chialer. ;)

16/7/09 16:35
Bergamote a dit...

Youpie tu es revenu ! J'avais fini par abandonner mon tour quotidien sur ton blog, faute de billets : j'étais trooop triste :(
Mais tu es revenu, alors moi aussi :)

PS : et je suis trooop curieuse aussi, j'ai pas compris grand-chose à ton histoire de Vénusienne (Vénussienne ?) et je me demande bien ce que cela veut dire... j'ai bien une idée, mais bon... attendons :)

23/7/09 16:42

Kikou Bergamote !

Ça me fait aussi plaisir de te revoir et d'avoir plus de temps libre.

Je te recommande de t'inscrire par courriel pour ne pas rater les nouveautés ici.

Pour les Vénusiènnes, je ne peux pas en parler, c'est le boulot ! Y'a une clause de confidentialité dans presque tous mes contrats. Personne ne veut être associés aux vilains référenceurs et à leur pratiques obscures.

23/7/09 16:51

Publier un commentaire

Vérifiez bien les FAQ et utilisez le moteur de recherche (en haut à gauche) avant de poser une question SVP. Les question figurant déjà dans les FAQ ne seront pas publiées.