C'est quoi un glou ?

1/27/2007

Accueil >> F.A.Q. >>

Selon Homère, le glou se produit quand on verse un liquide d'un contenant à un autre et qu'on entend 'glou'. C'est le principe du glou. Homère avait déjà pavé la voie pour Archimède, qui, beaucoup plus tard, découvrit le plouf.

Depuis ce temps, certaines nations ont tenté de jalonner le glou, en vain.

Par exemple :

Le glou québécois, ça ne peux pas exister, car si on fait glou dans la forêt, personne ne va l'entendre. Même si c'était le cas, on nous poserait la question "Avez vous entendu le glou ?", que la moitié répondrait oui avec enthousiasme, et que l'autre moitié répondrait froidement non, juste pour faire chier.

Le glou Impérial se complique un peu aussi. Ils n'ont plus de Roi dont les pieds font un pied, les pouces, un pouce, et la verge, une verge. Ils se retrouvent donc dans l'impuissance d'administrer La Sanction Royale au Glou Étalon. Bien que le Prince Charles ait les oreilles qu'il faut, ils n'a pas pu se qualifier, semble-il.

Le glou américain, c'est un baril de pétrole. Les seules variations qui importent pour eux sont dans le prix. Ils sont prêts à tout, absolument tout, pour leur glou, peu importe l'opinion, l'avis, ou la vie des autres...

Le glou chinois, on ne peut pas en parler. Il y a des rumeurs circulant sur Internet à l'effet que cet homme qui a barré la route à un tank sur la place Tien An Men, s'appelait Glou.

Le glou japonais n'existera probablement jamais non plus. La première fois que j'ai demandé à une Japonaise "C'est quoi un glou ?", elle m'a giflé. La seconde fois, l'autre Japonaise, beaucoup plus sexy, m'a demandé 50 000 Yens. Ah les femmes, quand elles ne nous tapent pas sur la gueule, elles nous demandent des sous, Malgré tout, on ne fera jamais rien à leur glou !

Le glou français trouverait théoriquement sa noble et juste mesure, de l'oreille d'un bébé naissant, à partir d'un litre d'eau d'Évian, bouillie dans une poêle T-Fal, ensuite stérilisée dans une cocotte minute SEB, pendant 100 minutes, dans un bocal Le Parfait Super, puis versée à travers un goulot de 1 cm de diamètre, à 0 m d'altitude, à 0°c, et à midi pile. Mais on n'a jamais pu vérifier cette mesure, car dans ces conditions, l'eau, ben c'est de la glace. Merde, si près du but...

J'ai moi même vécu des variations du glou.

Par exemple :

Un glou d'eau mouillée peut varier de 12 à 47 ml, dépendamment si je crève de chaleur ou si je me les gèle, mais inversement si l'eau est chaude ou froide. Vraiment étrange...

Un glou de vin peut varier énormément selon la quantité de glous préalablement engloutis.

Un glou de vinaigre super de luxe va varier, dépendamment de si j'entame la bouteille, ou je la tord pour en extraire les dernières gouttes.

Un glou de champagne ira tant que ça déborde pas trop sur le plancher.

Le glou est donc une mesure de volume liquide qui varie selon la densité moléculaire du liquide en question, sa nature, la météo, notre humeur, notre budget, la qualité de notre audition, notre capacité d'écoute, et même de la conjoncture politique.

Allez-y à votre glou

Accueil >> F.A.Q. >>

21 commentaires

Bergamote a dit...

Ha ha ha ! Après l'eau mouillée, je pleure (juste un glou, hein) de rire ;-)

28/1/07 08:21

Bergamote, crois-le ou non, ça fait 4 fois qu'on me demande ce qu'est un glou.

Dans une dizaine de recette ici, j'ai écrit "ajoutez un glou de...", et les gens m'écrivent pour savoir ce qu'est un glou.

Maintenant ils ont un lien vers cette page :)

28/1/07 08:59
Sylvie a dit...

Dis Vincent,

Tu est sur de pas vouloir donner l'adresse de ton pusher ? Ça en être du cliss de bon ! :-)

28/1/07 11:02

Non malheureusement Sylvie, je ne peux pas donner son adresse ici. Je t'ai déjà dit que ça pourrait nuire à sa carrière politique.

Surtout que ça sent les élections... (ç;

28/1/07 11:07
Anonyme a dit...

Je suis épatatée de la richesse de ta documantation sur le "glou".
Une question se pose à moi cependant:
Qu'en est-il du "glou-glou ?

Rarement, ce me semble, le glou s'est-il présenté sur une forme isolée ...

Assisterions-nous à l'apparition d'un nouveau phénomène ?

GLOUGLOUGLOUGLOUGLOUGLOUGLOUGLOUGLOU ....

28/1/07 12:09

Bonjour Anonyme,

Pour le Glou-glou, c'est encore plus compliqué. En effet, on ne sait même pas avec certitude si le glou ne serait pas en fait tout simplement un demi Glou-glou.

En plus, L'office de langue française, débat toujours sur le pluriel de glou, la plupart de leur membres pensent que glous serait le juste pluriel de glou, mais d'autres penchent pour gloux parce que "bijou, caillou, chou, genou, glou, hibou, joujou, pou" leur semble plus mélodieux selon les derniers critères de la réforme scolaire.

Suspense...

28/1/07 12:26
Sylvie a dit...

J'en connais un qui a abusé de la marmelade mentale, moi :-)

28/1/07 15:16
Bergamote a dit...

Ici, il y avait une émission culinaire présentée par une certaine Maïté (large comme une armoire à glace ;-) qui me faisait bien rire :
quand elle disait "versez une larme de vin" il fallait traduire par "une demi-bouteille"... ou alors un "un soupçon de porto" correspondait à au moins 1/4 de litre...
Finalement, on comprend pourquoi certains s'interrogent sur "le glou" ;-)

28/1/07 17:08

Ha d'accord,

Maïté avait le glou Russe ! (ç;

28/1/07 17:14

Moi, je ne connais que le glou de la chanson quand on arrive à une fin de soirée bien arrosée...
"et glou et glou et glou... elle est est des nôtres, elle a ...tralalalala"
J'ai mis "elle " c'est moi, spécialsite en glou et glou... :-D

29/1/07 15:32

Bion bion bion Miette (des plaisirs)

Si jamais je me tapes une sabbatique avant ma retraite pour aller faire l'Europe à vélo, j'arrêterais surement au Pays-Bas :)

29/1/07 15:45
Nin-8 a dit...

Le glou-glou, c'est pas la bêbête qu'on farci avant de se la farcir pour la noël?
J'y perd mon glou…

29/1/07 17:05

Kikou Nin-8,

J'ai demandé au Roi des Glou-Glous, mais il n'a pas compris la question.

29/1/07 17:48
Anonyme a dit...

Nous avons enfin la chance de sortir de la contrainte de ce jumelage que nul glou n'a souhaité .
Cet écrit est une brèche dans le mur de la dépendance qui nous fût toujours imposée.
Allons, tous les glous (x) séparons-nous !
Marchons seul !
Assumons notre autonomie et notre liberté.
Jamais n'aurons-nous tant glouter.

( M'semble que ça fait drôle parz'emple... On va s'habituer ... ? )... ... ... glou

1/2/07 23:21

>>( M'semble que ça fait drôle parz'emple... On va s'habituer ... ? )... ... ... glou

Bonjour glou anonyme, de ce coté-là, je garantis rien.

M'semble qu'à titre de glou autonome, tu pourrais, un de ses jours, décider de te jumeler avec un "I", ce qui ferait "Iglou". On pourrait s'habituer mais ce serait plutôt froid comme jumelage.

Puis si on choisit un "ton", ça pourrait faire glou-ton, peu importe le ton.

Mais c'est juste mon avis...

2/2/07 15:29
JulieJulie a dit...

Enfin tu éclaires la lanterne des ignares! Depuis que j'ai fait tes boulettes suédoises j'abuse du glou. Tu devrais me voir au dessus de mon rond ajouter à voix haute un glou de crème! Car, il faut le préciser, le glou sonore est beaucoup plus précis que le simple glou!

6/2/07 14:28

>>Enfin tu éclaires la lanterne des ignares!

Nion nion, lui c'était Diogène. Il a vécu entre Homère et Archimède. Quand Alexandre le Grand est venu voir Diogène, il a gaffé en se plaçant devant lui en armure et monté sur son cheval de bataille. Diogène lui a dit "Ôtes-toi de mon soleil." Alexandre battit en retraite. Ce fut sa première défaite.

Vu que Diogène avait une lanterne et un bâton, Sébastien Chamfort dit plus tard; "Quand on a la lanterne de Diogène, il faut aussi avoir son bâton."

Mais Chamfort négligea le détail que Diogène vivait dans un tonneau. Alors Diogène devait probablement avoir une bonne idée du glou...

>>j'abuse du glou.


Tsk tsk tsk, comme c'est triste...

>>Tu devrais me voir au dessus de mon rond ajouter à voix haute un glou de crème!

Ha oui alors, je t'y vois bien. Je m'y croirais.

>>Car, il faut le préciser, le glou sonore est beaucoup plus précis que le simple glou!

JulieJulie, je te confie un mandat. Tu pourrais nous créer la gestuelle du glou pour malentendants ?

7/2/07 16:38
JulieJulie a dit...

Vincent, quel mandat! Le glou du malentendant alors que j'utilise le glou sonore. Comme je ne suis pas très douée dans la gestuelle, je dirais à un malendant de bien faire rouler toutes les lettres de "glou" dans sa bouche, et si l'on est légèrement gourmand, exagéré à outrance le "o", le résultat devrait ressembler beaucoup à mon glou sonore! J'espère que ma modeste participation à cette explication du glou pourra aider une âme en peine face à l'incertitude du glou!

11/2/07 10:46

Tu est très pédagogue JulieJulie. :)

Mais qu'en est il du glou de yaourt ? Est-il encore un Glou où serait-il mieux rangé parmi les Splouche ?

11/2/07 10:54
JulieJulie a dit...

Et voilà Vincent, après l'eau mouillé, le glou, il va te falloir expliqué le splouche. Toutefois, je serais curieuse de savoir qui va arriver chez toi avec une recherche sur les splouches dans les moteurs de recherches!

15/2/07 22:11
cammu a dit...

Misère!
lol!
Que ferait-on sans les supers explications de Vincent? On s'ennuirait à mourrir.
:)

2/3/07 17:28

Publier un commentaire

Vérifiez bien les FAQ et utilisez le moteur de recherche (en haut à gauche) avant de poser une question SVP. Les question figurant déjà dans les FAQ ne seront pas publiées.