vendredi 5 décembre 2008

Les haricots français touchés par la main de Bouddha

Accueil >> Stérilisation à l'eau bouillante >> Marinades

La marinade de la rencontre entre Sarko et le dalaï-lama.

À la veille de la rencontre entre Sarko et le dalaï-lama. J'ai du respect pour les deux personnages, bien que... il ne soit pas tout à fait égal, ce respect... Enfin, cette recette a été élaborée spécialement pour cette rencontre, en espérant que les haricots fins français, soient touchés par la main de Bouddha.

Ce qui m'irrite présentement, c'est, bien entendu, la réaction de la Chine qui profère des menaces de représailles économiques contre la France pour faire annuler cette rencontre. Cette ingérence est, à mon avis, plutôt arrogante. Leur premier geste a été de reporter le sommet annuel prévu le 1er décembre avec l'Union Européenne. Ceci touche toute l'UE, en faisant porter le chapeau à la France. En fait, ce qui les inquiètent surtout, c'est l'UE, pas la rencontre avec le dalaï-lama. Celle-ci ne sert que de prétexte pour une nouvelle attaque diplomatique contre l'UE, via la France. Souvenons-nous qu'a la suite des évènements de la Manifestation de la place Tian'an men, l'UE et les États-Unis, ont décrétés un embargo sur les ventes d'armes à la Chine. C'est la le coeur du problème pour la Chine, n'oublions pas qu'un embargo est un acte de guerre. La Chine veut faire éclater l'UE, et c'est pour ça qu'elle tape constamment sur la France, tout simplement.

Depuis longtemps, la Chine considère la France comme un peuple de vassaux à cause de leur politesse diplomatique. Ils tapent sur la France, car il la considère comme le maillon le plus faible de l'UE. La Chine ne comprend pas la politesse, elle ne comprend que la fermeté, sinon elle ne vous respecte pas. Jamais la Chine ne tenterait ça avec l'Angleterre, ce ne serait pas long qu'elle se ferait remettre à sa place. Ça c'est clair. Aussi, avec l'élection d'une administration moins débile aux États-Unis, un front commun dipolmatique pourrait devenir pensable entre les États-Unis et l'UE envers la Chine. Pékin redoute cette possibilité, et teste son pouvoir politique ainsi.

J'espère que Sarko, à l'issue de cette rencontre, demain, saura résumer cette rencontre à la presse, à titre de président de l'UE, et non à titre de président de la République française, et qu'il saura trouver les mots justes pour *enfin* faire preuve de fermeté envers la Chine. Il est dans une position délicate, surtout dans le contexte économique, mais j'espère au moins qu'il sera question de liberté d'expression, d'autorité morale à gouverner, ou mieux, de vagues allusions à la violation des droits de l'homme, dans son discours diplomatique...

Ajouté le fameux samedi : Bon ben, il semble que la Chine se calme les nerfs. :)

Revenons en à nos haricots.

Vous connaissez cette variété de haricots surfins qu'on nomme haricots français ici ? Bien sur tout le monde connaît ça. Mais plus rares sont ceux qui connaissent le cédrat "main de Bouddha". C'est cammu qui m'a fait découvrir cette curiosité. Il est beaucoup mieux connu en Europe, et encore plus au Tibet et ailleurs en Asie, mais ici, bien peu de gens en ont déjà vu un, même en photo.



Gracieuseté de Wikimedia Commons.

Cet agrume serait l'un des plus vieux du monde. Sa saveur douce et parfumée est un mélange d'orange et de citron. Si vous en trouvez, ce sera probablement dans une très grande fruiterie ou dans les marchés asiatiques. On est en pleine saison.

Cette recette vous fera 8 pots de 500 ml d'une marinade inusitée. On fera une combinaison de saveurs et des couleurs dans cette marinade aigre douce et piquante aussi.

Note : Normalement la main de Bouddha à 16 doigts, ça nous en prendrait deux par bocal. J'ai ai vus avec plus ou moins de doigts. Quoi qu'il en soit, le reste du fruit pourra être consommé cru, en salade, ou en confiture. Il apporte un arôme très parfumé aux plats salés.

Ingrédients :
  • 3 lbs (1,36 kg) de haricots fins verts
  • 1 belle petite main de Bouddha pas trop grassouillette aux 16 doigts écartillés.
  • 2 petites caramboles bien dorées (qu'on pourrait remplacer par 8 badianes, pour un produit très différent)
  • 8 longs piments rouges chili frais
La marinade : (Bien entasser vos haricots, sinon vous risquez d'en manquer)
Au fond de chaque bocal de 500 ml
  • 1/2 c. à thé de graines de moutarde jaune
Procédure :

Laver et effiler les haricots, puis le trancher selon la hauteur de vos bocaux (2,5 cm plus courts). Nos haricots, c'est l'Union Européenne

Couper les doigts de Bouddha du fruit puis les brosser sous un filet d'eau froide. Les doigts de Bouddha, c'est le dalaï-lama.

Laver les caramboles et en faire au moins 32 belles tranches minces. Les caramboles, c'est les Chinois.

Laver les piments forts, les équeuter et les couper en deux sur la longueur en tronçons encore une fois selon la hauteur de vos bocaux (2,5 cm plus courts). Nos piments forts, c'est le piquant dont nos haricots doivent ajouter aux relations diplomatiques avec la Chine.

Porter les ingrédients de la marinade à ébullition. Si vous utilisez, des badianes au lieu des caramboles, il faudrait les y mettre pour en faire sortir leur parfum épicé.

Pendant que ça chauffe, verser des prisonniers Tibétains, pardon, des graines de moutarde au fond de chaque bocal chaud et stérile.

Placez-y une poignée de haricots, deux doigts de Bouddha dans des coins opposés du bocal, deux tronçons de piment forts, encore dans des coins opposés, et décorer les parois des bocaux avec des tranches de caramboles. Entasser encore des haricots au centre pour que le tout ne bouge pas.

Couvrir ce petit chef-d'ouvre de marinade bouillante en laissant 1/2 pouce d'espace sous le goulot. Des prisonniers Tibétains tenterons de remonter en surface, c'est normal.

Sceller vos bocaux et immergez-les dans l'eau bouillante pendant 10 minutes.

Votre marinade sera prête dans 3 semaines.

Faites joli au service... à chacun sa part de haricots, son doigt de Bouddha, son bout de piment et ses deux petites étoiles...

Accueil >> Stérilisation à l'eau bouillante >> Marinades