La conserve de boutons dans le tiroir à cossins

7/07/2007

La conserve de boutons dans le tiroir à cossins

ou

Je viens d'essayer Windblow$ Vi$ta.

Cette recette s'adresse aux célibataires ne sachant pas recoudre un bouton, sinon, dont le conjoint est aussi nul dans la science.

C'est bien connu, au Québec, le troisième tiroir, c'est le tiroir à cossins. Mais quel bordel que le tiroir à cossins Québécois ! Afin d'y mettre un peu d'ordre, voici la recette des boutons en bocal.

Ingrédients :
  • une pièce de vêtement neuve disposant au moins d'un bouton de rechange (ils sont souvent cachés quelque part en bas, mais faut voir le revers...)
  • une aiguille à coudre (minimum)
  • du bon fil à coudre gris (minimum)
  • un bocal de 250 ml décoratif à ouverture régulière
  • un tiroir à cossins
Au service :
  • Internet (plus 10 minutes si vous subissez toujours volontairement Window$, le système d'exploitation juvénile, malgré son apparence et sa performance d'ado boutonneux).
  • 2 litres d'eau mouillée
  • 3 c. à s. de sucre
  • 1 pincée de sel très salé
Procédure :

La prochaine fois que vous achetez une pièce de vêtement neuve disposant au moins d'un bouton de rechange, coupez le bouton et déposez-le dans le bocal avec le fil à coudre et l'aiguille, refermez le bocal et aussi le tiroir à cossins.

Au service :

Bion, il vous manque un bouton sur la chemise ou le pantalon que préférez porter, et vite ?

Démarrez l'ordinateur, verser 2 litres d'eau (24 avec Window$) dans une petite casserole (plus grande avec Window$), y dissoudre le sucre et le sel et porter à ébullition à feu vif.

Rechercher sur internet comment recoudre un bouton (vous avez le temps de prendre une douche avant, si vous démarrez Vista).

Si ça sent le caramel avant que vous ayez trouvé le tutoriel "couture pour les nuls", retournez à la cuisine pour retirer la casserole du feu, jetez votre ordinateur par la fenêtre, et oubliez vos projets de la soirée.

Demain vous irez vous acheter un Mac et la vie sera plus belle. :)


La morale de cette histoire, c'est que Vista, ça ne vaut pas un bouton égaré dans un bocal perdu au fond d'un tiroir à cossins.

15 commentaires

Mais non... ce sera pire avec le Mac ;-D. Les épingles de sûreté servent à remplacer les boutons.

7/7/07 21:39

Pourtant, j'ai des machines comparables, avec les mêmes processeurs, la même orgie de mémoire vive, mais juste deux systèmes différents.

L'un est 5 ans en retard pour être deux fois plus lent et toujours avec les mêmes légendaires problèmes du système immunitaire.

Voir la performance de Vista m'a donné l'impression d'assister à une course de diplodocus constipés par trop de cactus et juste un pas avant la falaise...

Va pour les épingles de sureté, pour une soirée dans un bar punk, c'est de mise. ;)

7/7/07 21:58

Le problème avec les MAC c'est qu'y sont chers en tit pépère!!

7/7/07 23:15
Lucie a dit...

Vincent, j'adore tes billets humoristiques. (même si dans ce cas-ci je ne suis pas certaine de comprendre le lien entre Vista et ton bouton en conserve...) Vais-je attraper le botulisme si je récupère un pot commercial et que je ne le stérilise pas pour cette recette? ;-)

Malheureusement, je dois renouveler mon ordi cet été. Tu me fais réaliser qu'on n'est pas sortis du bois mon chum et moi pour choisir notre future machine et son système d'exploitation...

7/7/07 23:15

Magasine un peu, Maryse, et tu verras que c'est une légende urbaine.

Les portables d'Apple sont effectivement moins chers, surtout depuis Vista.

Lis bien ceci (si tu peux en Anglais)

C'est vrai que les Macs d'entrée de gamme sont un peu plus chers que les PC, sous Windows, mais au moins, ils fonctionnent. :)

Lucie... Avant la rentrée... :)

8/7/07 06:43
cammu a dit...

... assister à une course de diplodocus constipés...
lol!

N'empêche que vous m'aurez pas à un PC. Je déteste ça pour mourrir! Pour moi c'est Mac et rien d'autre depuis bien des années.
:)

8/7/07 06:54

Moi ça fait des années que je dois utiliser les deux, question de contrôler la qualité de mes produits sur toutes les plateformes.

Ça fait des années que je préfère le Mac, aussi. Mais là, Vista, c'est vraiment le boutte du ridicule !

Ça prend deux minutes à démarrer et ça performe comme un sac de patates coincé dans un ascenseur avec deux gigs de RAM. Câline, regardes ça aller !

Avec autant de mémoire, mon petit MacBook à la vanille fait rouler win 98, win 2000, win xp, et ubuntu simultanément avec la performance et la grâce d'une libellule.

8/7/07 07:32
Bergamote a dit...

Vincent, tu n'aurais pas dû arrêter ton traitement... ;-)

8/7/07 15:50

Ben, c'est ennuyeux la broderie...

8/7/07 15:52

Puis voici des faits, recherche la phrase exacte (donc, entre guillemets) sur Google

"vista crash"

Vu d'ici, ça me donne 14600 résultats, recensés depuis moins de 9 mois.

Maintenant essayons "macintosh crash". D'ici j'en ai 1160, depuis 1984.

Comment 90 % des gens peuvent être aussi "lemmings" ?

8/7/07 16:04
Dominic a dit...

"ubuntu crash" : 1080

Apparemment, tu connais Linux (tu mentionnes Ubuntu plus haut), mais tu suggères quand même aux gens de se payer un Mac, comme si c'était la seule alternative à Windows Vista.

Je suis curieux : que reproches-tu à Linux ? (attention : guerre de religion en perspective ;))

9/7/07 22:04

>>"ubuntu crash" : 1080

Kikou Dom :)

Ha bon on avait Unbutu en 1984 ? Bin J'ai du en manquer un tit bout.

Pour le reste, c'est simple Dominic,

En 1998, lors d'une formation, je prédisais la révolution Linux ainsi : "C'est un aileron qui émerge en surface de la mer des systèmes d'exploitations informatiques. Il fend l'eau mieux qu'une lame de rasoir. D'ici 3 ans, il sera probablement le plus populaire des systèmes utilisés en entreprise, et aura probablement aussi conquis le marché domestique."

C'était entousiaste, non ?

Bin nous y v'la, 9 ans plus tard.

Ubuntu est aussi hideux que Windows, et sa résolution maximale de moniteur (800 X 600) si je ne m'abuses, est un trou de serrure.

Mais la performance, la sécurité, et la stabilité des distros Linux est comparable à celle du Mac. Ça me plait, mais pas au point de l'adopter.

Tu me pointes un endroit où je pourrais ajuster la résolution de l'écran d'Ubuntu autrement que le mode 'grand môman' en moins de 30 secondes et je suis preneur.

Autrement, c'est peine perdue.

Vaudrait mieux pas s'engueuler.

Je préfère payer 1300 $ pour un Macbook avec Mac OS X que de payer 1300 $ pour un portable qu'on devra désinfecter de Windblows pour y installer Ubuntu ou autre, sans Mac Os X,

On se se comprend mieux ?

9/7/07 22:56
Dominic a dit...

> Ha bon on avait Unbutu en 1984 ? Bin J'ai du en manquer un tit bout.

Si Linux est moins stable que les Mac depuis 1984, alors Apple a dû faire une grosse grosse erreur en utilisant le noyau de Linux pour OSX, et en utilisant le moteur Khtml (de Linux) pour Safari...
(mais si tu veux parler de maturité, on avait Unix en 1972)

Mais cette méthode scientifique de quantification de la stabilité par recherche Google n'est pas ce qui va me faire pencher pour un système d'exploitation. Et encore moins sa popularité.

Tu me pointes un endroit où je pourrais ajuster la résolution de l'écran

Dans le fichier /etc/X11/xorg.conf

1. Dans la Section "Screen", ligne "Modes", remplace "800x600" par ce que tu veux ("1024x768" par exemple).
2. Dans la Section "Monitor", supprime les lignes qui parlent de "HorizSync" ou "VertSync".


Je préfère payer 1300 $
pour un Macbook avec Mac
OS X que de payer 1300 $ pour un portable qu'on devra désinfecter de Windblows pour y installer Ubuntu ou autre


Dell a commencé à vendre des PC avec Linux installé dessus, mais je pense que c'est pas encore possible au Canada.

Mais le choix du système d'exploitation a un aspect éthique auquel j'accorde beaucoup plus d'importance que telle ou telle fonctionnalité, ou un décompte d'une phrase dans Google.

Linux est un projet participatif, dont une grande partie est faite de façon bénévole. On a le droit de copier Linux, de le distribuer, de le modifier, d'avoir accès aux moindres détails de ses spécifications, de son code source.

Il est l'alternative logicielle par excellence aux empires comme Microsoft, car il est la manifestation d'une révolution due à un système économique déficient : des gens sont tellement écoeurés des crosses faites par Microsoft qu'ils ont décidé de bâtir un beau projet qui n'allait non pas seulement être "plus stable" ou "avoir tel guedi de plus" que Windows, mais qui utiliserait surtout un modèle complètement révolutionnaire de développement et de partage : le logiciel libre.


Ton texte sur "pourquoi faire des conserves maison" m'a fait réfléchir. J'ai commencé par appricier l'économie de temps et d'argent que ça apporte, en plus du plaisir de faire soi-même. Puis, j'ai réalisé que c'est très souvent en refusant d'adhérer à une grosse machine commerciale qu'on retire automatiquement ce genre de bénéfices. Puis ça devient une façon d'apporter son grain de sel pour améliorer le monde.

Je pense que passer du temps sur Linux, c'est pareil.

En tout cas, je partage ton mépris pour Micro$oft :D

10/7/07 08:42
Dominic a dit...

> Ha bon on avait Unbutu en 1984 ? Bin J'ai du en manquer un tit bout.

Ah, et... Internet était populaire en 1984 ?

;)

10/7/07 08:43

Excellente réponses Dominic,

Je te répondrai plus tard. Je sors de la ville pour la journée.

À bientôt !

11/7/07 06:28

Publier un commentaire

Vérifiez bien les FAQ et utilisez le moteur de recherche (en haut à gauche) avant de poser une question SVP. Les question figurant déjà dans les FAQ ne seront pas publiées.