samedi 16 juin 2007

Plus de 3 % de mes visiteurs sont de "GOUV.QC.CA"

J'ai vraiment mal au coeur !

La St-Jean Baptiste est dans quelques jours, et pourtant, j'ai jamais eu aussi honte d'être Québécois.

62 % de mes visiteurs proviennent de l'extérieur du Québec, pourtant plus de 3 % du total sont des fonctionnaires provinciaux qui passent même jusqu'à 3 h heures 21 minutes consécutives par jour à apprendre à faire des conserves, ici, sur un seul blog, d'un seul contribuable. Ils sont entre 20 et 30 par jour, à venir glandouiller ici au lieu de faire le travail pour lequel ils sont déjà beaucoup trop grassement payés . Quand on accumule, ça fait des milliers d'heures par année, gaspillées, seulement ici, sur un site traitant de conserves-maison.

Si on limite au nombre de visiteurs Québécois, la projection dépasserait 8 % de ma "clientèle" constituée de fonfons bien assis sur leurs gros culs, dont la "sécurité d'emploi" est si solide, qu'une d'entre elles s'est même permise de m'écrire ;

"Depuis quelques semaines, je vais fouiner sur ton site... "

et elle renchérit

"Continue ce superbe travail, c'est un site que je conseille à plein de mes amies dernièrement... "

Tant qu'à rien foutre de bon de ses journées, elle aurait quand même pu éviter de s'en vanter à un contribuable saigné à blanc comme nulle part ailleurs en Amérique du Nord ?

C'est elle qui m'a fait déclencher cette petite enquête dans les statistiques du blog.

Faut croire que certains d'entre eux n'ont pas très bien compris pourquoi les "sys admins" du gouvernement leurs ont bloqués l'accès à Hotmail et aux têtes à claques il y a quelques mois ?

Quand on est rendu au point d'utiliser un courriel du gouvernement pour écrire à un contribuable un message commençant par "Depuis quelques semaines, je vais fouiner sur ton site" Y faut vraiment vivre sur un beau petit nuage !

Elle est employée par (J'ose pas dire "elle travaille pour") L'Agence de la santé et des services sociaux de la Montérégie.

Cette semaine, deux médecins responsables des services d'urgences d'hôpitaux de la rive sud de Montréal ont démissionnés, déclarant qu'ils n'avaient pas les ressources pour maintenir le minimum de soins requis à la population dans cette région administrative. Ce n'est pas ce criant manque de ressources qui gênera trop d'entre eux de pourtant les gaspiller.

Vous êtes un fonctionnaire du Québec qui lisez présentement cette page pendant vos heures de travail ?

Faites en sorte que ce soit la dernière fois, car oui, j'accumule déjà les preuves contre vous, oui vous, personnellement. Ne revenez plus ici durant les heures de travail, d'accord ?

Certaines limites méritent de ne pas être franchies. Je peux quand même pas être témoin de ça et rester les bras croisés.

Fonctionnaires... fonctionnez !