La tartinade de fraises pour les belles petites granoulles gourmandes

6/21/2007

Accueil >> Stérilisation à l'eau bouillante >> Confitures

La tartinade de fraises s'adresse surtout aux belles petites granoulles gourmandes qui surveillent leur consommation de sucre.

Une conserve de fraises, pas trop sucrée, qui s'étend bien sans couler partout entre vos doigts, ça vous dit ? Cette recette utilise le minimum de sucre requis à une bonne conservation. C'est 7 fois moins qu'une vraie confiture. Le rendement de cette recette en est environ aussi deux fois plus faible qu'une confiture. Vous ferez environ 7 pots de 250 ml par panier de 4 litres de fraises avec cette recette. Le rendement va varier en fonction de la consistance désirée. Gardez-vous des plus petits pots stériles sous la main.

Contrairement aux confitures, où il est recommandé d'utiliser des petits fruits, on peut ici utiliser toute les variétés de fraises, même les très grosses, tant que vous les aimez, ça ira. De plus, vous pouvez doubler, voire tripler cette recette, sans la rater. (je l'ai quadruplée hier)

Ingrédients :
  • 4 litres de belles fraises cueillies du matin
  • 1 tasse d'eau mouillée (environ)
  • 2 1/2 tasses (480 g) de sucre (minimum)
  • 4 c. à s. de jus de citron reconstitué
    (nécessaire seulement si vos fraises sont bien rouges et très sucrées)
Procédure :

Laver et équeuter les fraises.

Au fond d'un grand chaudron en inox au fond épais, écraser les fraises une couche à la fois à l'aide d'un pilon à patate.

Chauffer doucement en ajoutant tout juste assez d'eau pour éviter que ça colle. Remuez de temps à autre jusqu'à ce que les fruits soient cuits.

Passez le fruits au travers la grille moyenne d'un moulin à légume ou à travers un tamis en pressant avec une spatule. Je crois que vous pouvez aussi le faire au mélangeur, mais j'ai pas essayé.

Ajouter le jus de citron et incorporer le sucre, bien mélanger.

Couvrir et laisser reposer 3 heures à température ambiante.

Reporter doucement à ébullition en remuant de temps à autre, baisser le feu et laisser mijoter en remuant de temps à autre jusqu'à consistance désirée.

Empoter en laissant 1/4 de pouce d'espace sous le goulot.

Suivre ces instructions pour la mise en conserve domestique.

Stérilisez vos bocaux pendant 10 minutes immergés dans l'eau bouillante.

Nettoyez le chaudron avec une tranche de bon pain.

Vos conserves seront prêtes dans 24 h. Tentez de vider vos pots avant un mois après leur ouverture. Même au frigo, un pot ouvert ne se gardera pas longtemps comme une vraie confiture.

Accueil >> Stérilisation à l'eau bouillante >> Confitures

Plus de 3 % de mes visiteurs sont de "GOUV.QC.CA"

6/16/2007

J'ai vraiment mal au coeur !

La St-Jean Baptiste est dans quelques jours, et pourtant, j'ai jamais eu aussi honte d'être Québécois.

62 % de mes visiteurs proviennent de l'extérieur du Québec, pourtant plus de 3 % du total sont des fonctionnaires provinciaux qui passent même jusqu'à 3 h heures 21 minutes consécutives par jour à apprendre à faire des conserves, ici, sur un seul blog, d'un seul contribuable. Ils sont entre 20 et 30 par jour, à venir glandouiller ici au lieu de faire le travail pour lequel ils sont déjà beaucoup trop grassement payés . Quand on accumule, ça fait des milliers d'heures par année, gaspillées, seulement ici, sur un site traitant de conserves-maison.

Si on limite au nombre de visiteurs Québécois, la projection dépasserait 8 % de ma "clientèle" constituée de fonfons bien assis sur leurs gros culs, dont la "sécurité d'emploi" est si solide, qu'une d'entre elles s'est même permise de m'écrire ;

"Depuis quelques semaines, je vais fouiner sur ton site... "

et elle renchérit

"Continue ce superbe travail, c'est un site que je conseille à plein de mes amies dernièrement... "

Tant qu'à rien foutre de bon de ses journées, elle aurait quand même pu éviter de s'en vanter à un contribuable saigné à blanc comme nulle part ailleurs en Amérique du Nord ?

C'est elle qui m'a fait déclencher cette petite enquête dans les statistiques du blog.

Faut croire que certains d'entre eux n'ont pas très bien compris pourquoi les "sys admins" du gouvernement leurs ont bloqués l'accès à Hotmail et aux têtes à claques il y a quelques mois ?

Quand on est rendu au point d'utiliser un courriel du gouvernement pour écrire à un contribuable un message commençant par "Depuis quelques semaines, je vais fouiner sur ton site" Y faut vraiment vivre sur un beau petit nuage !

Elle est employée par (J'ose pas dire "elle travaille pour") L'Agence de la santé et des services sociaux de la Montérégie.

Cette semaine, deux médecins responsables des services d'urgences d'hôpitaux de la rive sud de Montréal ont démissionnés, déclarant qu'ils n'avaient pas les ressources pour maintenir le minimum de soins requis à la population dans cette région administrative. Ce n'est pas ce criant manque de ressources qui gênera trop d'entre eux de pourtant les gaspiller.

Vous êtes un fonctionnaire du Québec qui lisez présentement cette page pendant vos heures de travail ?

Faites en sorte que ce soit la dernière fois, car oui, j'accumule déjà les preuves contre vous, oui vous, personnellement. Ne revenez plus ici durant les heures de travail, d'accord ?

Certaines limites méritent de ne pas être franchies. Je peux quand même pas être témoin de ça et rester les bras croisés.

Fonctionnaires... fonctionnez !

Les petites tomates vertes diaboliques (ou pas)

6/12/2007

Accueil >> Stérilisation à l'eau bouillante >> Marinades

Les petites tomates vertes diaboliques (ou pas)

Les 378 millions d'anglo-saxons siégeant toujours le village de Panoramix le canneux, nomment cette marinade "FireBalls".

Une petite marinade hypocrite (ou pas). Des petites tomates vertes très piquantes, pas piquantes du tout ou piquantes au goût. Elle se serviront en à coté avec d'autres trucs salés comme des charcuteries Juives ou des saucisses grillées. Si on les fait douces, elles iraient bien en salade aussi.

Je ne me souviens pas d'avoir déjà vu des petites tomates cerises vertes sur le marché, donc cette recette s'adresse surtout aux jardiniers.

Il arrive parfois que les tomates cerises ne soient pas encore mature en fin de saison. Surtout pour celles qui poussent en vignes. Aussi, au beau milieu de l'été, il est souvent assez tentant d'utiliser quelques grappes entières pour décorer. Mais seulement les tomates du haut des grappes seront matures, et toutes celles du bas seront encore vertes. Bien voici quoi faire avec, question de pas se priver des joies du jardin durant la trop courte saison. Vu qu'un jardinier aura ses tomates vertes en petites quantités, cette recette ira pour un seul bocal de 500 ml (ça améliore ma moyenne ;) )

Ingrédients :
  • 2 tasses de petites tomates vertes lavées
  • 1 feuille de laurier
  • piment fort frais ou séché au goût (moi 1 c. à s. de piment chili rouge séchés et broyés. Cette année, je vais essayer du chipotle)
  • 1 gousse d'ail fendue et dégermée
  • 1 mince tranche d'oignon moyen fendue
  • 1 c. à thé d'épices à marinades (ou celles du commerce)
  • 1 c. à thé de graines d'aneth
Pour la marinade :
  • 120 ml d'eau
  • 120 ml de vinaigre blanc (5 % d'acide acétique)
  • 1 c. à s. de sel à marinades (oui il en faut tant que ça pour que les tomates restent croquantes)
Procédure :

À l'aide d'une grosse aiguille, transpercer chaque tomate deux fois, en vous excusant.

Répartir tous les ingrédients dans un bocal stérile (Maryse pourra utiliser 2 pots de 250 ml... ;) ) en laissant 1 petit pouce ( 2 cm) d'espace sous le goulot.


Porter le mélange à marinade à ébullition et verser bouillant dans le bocal en laissant 1/2 pouce (1 cm) d'espace sous le goulot.

Suivre ces instructions pour la mise en conserves.

Durée du traitement de chaleur à l'eau bouillante.
  • Stérilisez les bocaux de 500 ml 25 minutes
  • Stérilisez les bocaux de 250 ml 20 minutes
Pas touche avant 2 longs mois.

Accueil >> Stérilisation à l'eau bouillante >> Marinades

Le meilleur moyen de congeler les fraises et autres petits fruits

Croyez-le ou non, le meilleur moyen de congeler les fraises et autres petits fruits... c'est dans le sirop.

Pas vraiment une conserve, mais un truc que je peux pas laisser passer vu la saison. Si vous ne l'avez jamais essayé, je vous certifie que vous n'aurez jamais obtenu d'aussi bons résultats avec des petits fruits congelés à la maison.

  • Le moins, c'est que ça ajoute du sucre aux fraises
  • Le plus, c'est que vos fraises seront les mieux conservées que vous n'aurez jamais congelé
  • L'extra, c'est que ça vous fait un divin petit sirop dont les surplus serviront à mouler des glaçons pour les boissons froides de l'été.

Immergées dans le sirop, les fraises seront non seulement parfaitement protégées de l'air, mais le sucre en pourcentage supérieur dans le sirop, que dans le fruit, va empêcher ces derniers d'éventer leur saveur.

Comment faire pour congeler les fraises dans le sirop ?

La veille de la cueillette faites vous 3 litres de sirop, ce sera bon pour au moins 4 litres de fraises.
  • 8 1/3 tasses (1,975 litres) d'eau
  • 5 1/3 tasses (1,2 kilo) de sucre
Pour faire le sirop, c'est simple; on dissout le sucre dans l'eau dans une petite casserole et on porte à ébullition. Le sirop sera prêt dès qu'il aura refroidi. Vous pouvez le faire d'avance et le garder très longtemps au frigo.

Vous préparez vos fraises comme d'habitude,
vous les placez dans les contenants de votre choix,
vous les recouvrez de sirop,
vous scellez le contenant et vous le placez au congélateur.

Simple non ?

Si il vous reste un surplus de sirop, il se conservera très bien au frigo en attendant les framboises...

Au service, vous placez le contenant de fruits à température ambiante et laissez dégeler. Pas besoin de dégeler au frigo, l'effet antiseptique du sucre se charge de nos amies les petites beubittes.

Après avoir égoutté vos fraises, vous aurez un délicieux sirop à verser dans un bac à glaçon. Une fois pris, les glaçons pourront être gardés dans des sacs au congélateur. Ils seront parfaits pour sucrer, refroidir et parfumer les citronnades bien méritées.

Vos fraises pourraient être vraiment surprenantes cette année. Essayez ce truc en petite quantité pour voir cette année. Vous ne le regretterez pas !

Désolé, plus aucune réponse aux commentaires anonymes...

6/11/2007

Accueil >> F.A.Q. >>

Désolé, je tire la plogue aux commentaires anonymes... y'a des gens qui abusent. Je reçois de ces conneries... J'irai pas dans le détail.

J'ai donc pris la décision de ne plus autoriser de commentaires anonymes postés sur mon blog. À l'avenir, il faudra être enregistré pour le faire. De plus, les commentaires seront modérés, comme ça les petits rigolos n'auront pas le plaisir de voir sécher la peinture de leurs graffitis.

Si vous désirez laisser un commentaire, ou poser une question ici, il vous faudra ouvrir un compte chez Google ou déjà avoir un blog sur blogspot où ailleurs (il n'est pas nécessaire d'ouvrir votre propre blog pour ça).

De plus, c'est assez difficile de bien faire le suivi. Avec 40 nouveaux "Anonymes" par semaine, c'est pas évident.

Enfin, prenez le temps de vous présenter, même succinctement, si vous êtes nouveaux ici. Y a quand même un minimum de trucs que j'aimerais savoir à propos des gens qui m'interrogent, car ça conditionne mes réponses. Tous les gens n'ont pas les mêmes besoins. Par exemple, pour la question ;

Où trouver de la pectine liquide ?

Anonyme

J'aurai 3 réponses différentes selon si Anonyme est :

Marie-Louise qui fait quelques caisses de confitures pour sa petite famille à Terrebonne.

Lisa qui vit seule à Paris.

ou

Lucien propriétaire d'une ferme biologique au Maroc.

Vous voyez ? Non ? Bin moi oui. J'aurais une réponse différente pour chacune de ces personnes.

Je travaille beaucoup. Ce blog est un loisir. J'ai du prendre cette mesure pour qu'il demeure un loisir agréable.

Merci de votre compréhension, et au plaisir !

Accueil >> F.A.Q. >>

La relish de radis rouges et de fenouil (et plus)

Accueil >> Stérilisation à l'eau bouillante >> Condiments >> Les recettes de Relish

La relish de radis rouges et de fenouil.

Une relish légèrement piquante, et inusitée à servir froide avec les grillades de viandes blanches ou rosées. Vous ne trouverez un tel produit nulle part et sa saveur est tout à fait unique. Cette recette ira pour environ 12 pots de 250 ml. Vous trouvez que c'est trop ? Tut tut ! vous n'y avez pas goûté encore ! ;)

Vous aurez besoin d'un robot équipé d'une râpe pour faire cette recette.

Il y a une surprise au bas de la page...

Ingrédients :
  • 3 livres (1,3 kg) (3 litres au volume) de petits radis rouges parés
  • 1 1/2 livre (700 g) de blanc de fenouil paré
  • 2 tasses ( 250 g) d'oignon rouge en petits losanges
  • 1 1/2 tasse ( 230 g) de poivron jaune et de poivron orangé en petits losanges
  • 1/2 tasse ( 80 g) de piment jalapeno vert en petits losanges
  • 3 c. à s. de sel à marinades
  • 1/4 de tasse (30 g) de petits brins des feuilles du fenouil (au goût)
Pour la marinade :
  • 500 ml de vinaigre de vin blanc (6 % d'acide acétique)
  • 1 tasse (236 ml) d'eau
  • 3 tasses (570 g) de sucre
  • 3 c. à s. de grains de moutarde jaune
  • Vinaigre blanc au cas
Procédure :

À l'aide d'une brosse douce, nettoyer soigneusement et rincer les radis parés. Les plonger dans une saumure faite de 3/4 de tasse de sel pour trois litres d'eau, pour une heure.

Pendant ce temps, lavez le blanc fenouil sur toutes ses surfaces en démontant les bulbes. Râper grossièrement dans un grand saladier non métallique.

Détailler les oignons, les poivrons et le piment fort en petits losanges d'environ 1 cm de cotés. Les mélanger au fenouil râpé.

Quand les radis sont prêts, les rincer et bien les essorer. Les râper grossièrement dans le saladier contenant les autres légumes.

Saupoudrer du sel et bien mélanger pour étendre le sel partout. Couvrir et laisser dégorger à température ambiante pour 3 heures.

Bien égoutter pour environ 20 minutes dans une grande passoire. Ne PAS rincer.

Reverser dans le même saladier et bien mélanger aux brins de fenouil. Lisser la surface sans trop comprimer.

Dissoudre le sucre dans le mélange de vinaigre et d'eau et porter à ébullition. Ajouter les grains de moutarde et bouillir encore 1 minute.

Verser le vinaigre bouillant sur les légumes, couvrir et laisser à température ambiante pour 2 heures de plus.

Si les légumes ne sont pas à peine couverts de liquide, ajouter du vinaigre blanc jusqu'à environ 1 cm de la surface.

Verser le tout dans un chaudron d'inox à fond épais, porter à ébullition, baisser le feu et cuire à découvert jusqu'à consistance désirée (10 @ 15 minutes pour moi).

Empoter en laissant 1/4 de pouce (6 mm) sous le goulot.

Suivre ces instructions pour la mise en conserves.

Durée du traitement de chaleur à l'eau bouillante.
  • Stérilisez les bocaux de 500 ml 20 minutes
  • Stérilisez les bocaux de 250 ml 15 minutes
Elle sera prête le lendemain. Réfrigérer avant de servir.

Voici la petite surprise pour ceux et celles qui lisent jusqu'en bas même si il y a pas de photos ;)

Imaginons que nous remplaçons le fenouil par de jeunes branches de céleri, on aurait un truc assez neutre, non ?

Ben ensuite on a qu'à remplacer les brins des feuilles du fenouil par de l'aneth, de la sauge, du basilic, du cerfeuil, de l'estragon, du thym, du romarin, de la ciboulette, ou de l'origan, pour autant de produits différents.

Je fais 2 choix et je divise la quantité de légumes égouttés en 2 avant d'y ajouter les herbes et de mouiller du vinaigre bouillant dans 2 bols distincts.

Bien sur, on doit cuire en deux coups aussi.

Amusez-vous bien :)

Accueil >> Stérilisation à l'eau bouillante >> Condiments >> Les recettes de Relish

La gelée de fraises à la menthe poivrée et au poivre vert (pectine liquide)

6/07/2007

Accueil >> Stérilisation à l'eau bouillante >> Gelées

La gelée de fraises à la menthe poivrée et au poivre vert (pectine liquide)

Cette recette devrait être interdite. ;) Je vous laisse imaginer sa saveur. Vous ferez 8 pots de 250 ml, ou 16 ou 17 pots de 125 ml, avec cette recette. Pensez à vos cadeaux gustatifs des fêtes dès juin...

Ingrédients :
  • 4 tasses (944 ml) de jus de fraises préparé (environ 4 litres de fraises brutes)
  • 16 feuilles de menthe poivrée fraîche froissées
  • 12 grains de poivre vert concassé
  • 7 1/2 tasses (1434 g) de sucre
  • 2 c. à s. de jus de citron reconstitué
  • 2 sachets de pectine liquide commerciale ou mieux, 2/3 de tasse (170 ml) de pectine fait maison
Procédure :

Laver et équeuter les fraises. Les écraser au pilon à patate une couche à la fois au fond d'un chaudron.

Placer les fraises écrasées dans un sac à gelée ou dans trois couches d'étamines. Attacher et suspendre le sac et laisser égoutter pour environ 4 heures. Presser LÉGÈREMENT le sac pour en tirer les dernières gouttes. Si vous pressez trop fort ou trop rapidement, la gelée sera brouillée.

Verser 4 tasses de jus dans une casserole (évitez l'aluminium). Roulez légèrement les feuilles de menthe entre les mains pour les froisser et les placer dans le jus avec les grains de poivre vert concassés.

Porter à frémissement, retirer du feu, couvrir et laisser macérer pour une heure.

Filtrer le jus à travers un tamis fin tapissé de deux couches d'étamine.

Ajouter le sucre et le jus de citron et porter à forte ébullition en mélangeant bien pour tout dissoudre le sucre. Laissez bouillir à découvert pour une minute.

Ajouter d'un coup la pectine liquide et reporter à forte ébullition en remuant constamment pour exactement 30 secondes.

Retirer du feu et continuer de mélanger doucement pour une minute.

Écumer soigneusement.

Empotez en laissant 1/4 de pouce (0,5 cm) d'espace sous le goulot.

Suivre ces instructions pour la mise en conserves.

Stérilisez les bocaux 5 minutes à l'eau bouillante.

Laissez reposer les bocaux Mason pour une semaine sans les déplacer pour assurer une gélification parfaite, puis vous pourrez ensuite retirer le bagues et les nettoyer.

Accueil >> Stérilisation à l'eau bouillante >> Gelées

La gelée de queues de fraises (pectine liquide)

Accueil >> Stérilisation à l'eau bouillante >> Gelées

La gelée de queues de fraises

Vous cannez-ty , ou vous cannez-ty pas ? Si vous cannez-ty donc, cette recette est pour vous. Une gelée bien rouge ou s'harmonisent la saveur de la fraise et celle de son intime verdure. Après avoir essayé cette recette, vous verrez ces "résidus" d'un autre oeil. Vous ferez 7 pots de 250 ml, ou 14 ou 15 pots de 125 ml, avec cette recette.

Avec cette recette dans votre répertoire, vous prendrez moins de précaution en équeutant les fraises; tout sera utilisé ! Parfait comme recette quand on fais les confitures en petit groupe. Après l'avoir goûté, vous songerez sérieusement à ajouter ce produit à vos cadeaux gustatifs pour les Fêtes... C'est tout à fait unique !

Ingrédients :
  • Les queues de 8 litres de fraises (avec de la chair après quand même, ne gossez pas vos fraises à la loupe)
  • 2 litres d'eau bien mouillée
  • 7 1/2 tasses (1434 g) de sucre bien sucré
  • 2 c. à s. de jus de citron reconstitué
  • 2 sachets de pectine liquide commerciale ou mieux, 2/3 de tasse (170 ml) de pectine fait maison
Procédure :

(Bien sur il faut laver les fraises avant de les équeuter)

Dès que toutes les fraises de la cueillette sont équeutées, entasser aussitôt ce que vous considériez jadis comme un résidu, au fond d'un grand chaudron.

Ajouter un litre d'eau pour les "résidus" retirés de 8 litres de fraises. (ici au Québec, les grand paniers font 4 litres)

Cette étape ne vise qu'à extraire le mioum mioum restant. Vous pouvez multiplier les quantités à souhait, on mesurera plus précisément le jus ainsi obtenu à une autre étape.

Porter à forte ébullition, réduire le feu, couvrir et laisser mijoter pour 30 minutes en remuant de temps à autre.

Passer le tout dans une grande passoire doublée de trois couches d'étamine et bien laisser égoutter, pour environ deux heures. Mélanger gentiment de temps à autres, poour changer les angles, question de mieux égoutter. Durant ce temps, on fait les autres recettes de fraises.

Mesurer exactement un litre du jus obtenu (ne pas multiplier cette recette, faite-la plusieurs fois en petits lots à partir d'un litre de jus à la fois).

Porter à forte ébullition avec le jus de citron et en y dissolvant le sucre. Laisser bouillir jusqu'à ce que votre sirop ait atteint 104°C (environ 5 minutes).

Ajouter d'un coup la pectine liquide et reporter à forte ébullition en remuant constamment pour exactement 30 secondes.

Retirer du feu et continuer de mélanger doucement pour une minute.

Écumer soigneusement.

Empotez en laissant 1/4 de pouce (0,5 cm) d'espace sous le goulot.

Suivre ces instructions pour la mise en conserves.

Stérilisez les bocaux 5 minutes à l'eau bouillante.

Laissez reposer les bocaux Mason pour une semaine sans les déplacer pour assurer une gélification parfaite, puis vous pourrez ensuite retirer le bagues et les nettoyer.

Accueil >> Stérilisation à l'eau bouillante >> Gelées

Autocueillette des fraises, framboises et autre petits fruits au Québec.

6/06/2007

Accueil >> F.A.Q. >>

Autocueillette des fraises, framboises et autre petits fruits au Québec.

Entre mi-juin et mi-juillet, au Québec, c'est "le temps des fraises". Sans détour, je vous invite à essayer l'auto cueillette, surtout pour une activité familiale. Plusieurs fermes ont vraiment bien adapté leur installation pour les jeunes enfants.


Sur plusieurs fermes ont peut trouver :

  • des aires de pique nique,
  • des aires de jeu,
  • de l'animation,
  • des visites de mini-fermes,
  • des balades en tracteur ou même parfois en charrettes tirées par des chevaux.
La plupart des fermes offrent au moins une aire de pique-nique et conviendront parfaitement aux cueilleurs plus intéressés aux fruits, qu'à une sortie. Aussi, ils ont presque tous un kiosque où l'on peut acheter des fruits déjà cueillis.

l'Association des producteurs de fraises et framboises du Québec regroupe plus de 700 producteurs de petits fruits au Québec.

L'association maintient un répertoire qui vous permet de mieux trouver et choisir un producteur près de chez vous.

Vous pouvez aussi trouver des producteurs bio et ceux qui produisent aussi des récoltes d'automne.

Je trouve ce répertoire très pratique car il est d'abord axé sur la proximité géographique, d'un seul clic.

Certains producteurs ont aussi toutes la gamme des petits fruits tels que, bleuets, framboises noires, mûres, groseilles, cassis, et autres. Plusieurs de leurs membres ont aussi des vergers pour de plus gros fruits, comme les pommes, les poires et les prunes. De plus, certains mettent en vente divers produits uniques comme des miels, du pollen, des vinaigres, des conserves et tout autre bon produits souvent faits sur place.

Vous connaissez d'autres ressources comme ce répertoire qui serait susceptibles d'intéresser les canneux, où qu'ils soient sur cette planète, et peu importe leur niveau de granoullitude ?

Ce serait bien de les partager ici non ? Si vous en connaissez de bonnes, n'hésitez pas à les laisser en commentaire.

Bonne(s) cueillette(s) !

Accueil >> F.A.Q. >>

La semi-conserve de tomates cerises et bocconcini

6/03/2007

Accueil >> Les semi-conserves >> Les légumes
et
Accueil >> Les semi-conserves >> Les produits laitiers

La semi-conserve de tomates cerises et bocconcini

Basilic, bocconcini et tomate : Vert, blanc et rouge. On fait pas plus Italien. Cette semi-conserve en bocal de un litre sera prête dans une semaine et pourra ensuite se garder pour un bon mois au frigo. Servies sur bruschetta, en hors-d'oeuvre , pour couronner les pâtes ou en salade, cette semi conserve donne envie de danser la tarentelle. Ce bocal pourra servir d'entrée pour 6 ou 8 personnes. Et oui, Maryse pourra se gosser des petits pots de 250 ml si elle veut. ;)

Ingrédients :
  • 500 ml de tomates cerises rondes et bien rouges
  • un peu de sel fin non iodé (je pulvérise 1 c. à thé de sel à marinades)
  • 500 ml de mini Bocconcini (environ de la taille des tomates)
  • une dizaine de feuilles de basilic frais
  • 500 ml l'huile d'olive bien verte (peut être 600 ml, ce serait pas idiot)
  • 2 gousses d'ail fendues et dégermées
  • 4 grains de poivre noir concassés
Procédure :

Laver et équeuter les tomates puis les trancher en deux à la "taille". De la pointe d'un couteau, retirer les pépins.

Les disposer la tranche vers le haut sur un linge, et les saler légèrement. Attendre 20 minutes.

Pendant ce temps, laver et sécher les feuilles de basilic. Trancher les bocconcinis en deux et les laisser égoutter dans une petite passoire.

Dans une petite casserole, placer le basilic, l'ail, les grains de poivre et l'huile. Chauffer jusqu'à 85 C, en remuant de temps à autres, juste pour uniformiser la température, couvrir, retirer du feu et laisser macérer pour au moins 10 minutes.

Retourner les demies tomates la tranche vers le bas sur le linge pour les laisser rendre du jus, pour environ 30 minutes. L'huile aura tout le temps de refroidir au point de ne pas faire fondre le fromage quand on l'en couvrira.

Stérilisez deux bocaux de 1 litre dans un bain d'eau bouillante (et peut être quelques bocaux plus petits).

Tamisez l'huile aromatisée dans l'un de ces bocaux. Jeter les solides, ils ont joués leur rôle.

Disposez les demies tomates et les demis bocconcinis dans l'autre bocal stérile en laissant environ un pouce (2,5 cm) sous le goulot. Couvrir d'huile et refermez le bocal.

Réfrigérer pour au moins une semaine avant de servir. Ne pas ajouter aucune herbe ou aucun autre ingrédient humide à cette recette (à moins qu'ils soient sous pH 4,6). Cette semi-conserve se gardera ensuite pour un bon mois au frigo.

Il vous reste de l'huile ? Bien ! :) Si vous y goûtez, l'inspiration viendra tout de suite. Sinon, elle se conservera pour deux semaines au frigo. Vous avez stérilisé des petits pots de 125 ml pour la garder ? Quelle prévoyance ! Chapeau !

Au service :

Les bruschettas

Égoutter le contenu du bocal, en gardant bien sur, l'huile devenue encore plus précieuse. Le restant d'huile pourra être conservé, voir plus bas.

Au four, griller des tranches de bon pain, puis frottez-les légèrement avec une demie gousse d'ail, puis y verser un mince filet de notre huile-devenue-encore-plus-précieuse.

Disposer au mieux les demis bocconcinis et les demies tomates sur ce divin croûton. Ici il serait souhaitable d'ajouter de petites feuilles de basilic et peut être une légère pincée de hachis d'origan. Une autre idée ?

Vous pouvez renfourner sous le grill pour chauffer le tout et fondre légèrement le fromage si ça vous dit (moi oui). Y devrait y avoir du jambon quelque part... ?

Les hors d'oeuvre

Égoutter le contenu du bocal, en gardant bien sur, l'huile devenue encore plus précieuse. Le restant d'huile pourra être conservé, voir plus bas (tiens, je me répète).

Assemblez une demie tomate et un demi bocconcini en coinçant une petite feuille de basilic fraîche entre les deux. Piquer d'un cure dents pour les maintenir en petites sphères gourmande. Voilà ! (J'aime bien alterner la tranche du dessus pour faire un plateau mieux coloré. J'ai déjà ainsi reproduit le drapeau de l'Italie, mais on peut faire mieux, car personne ne l'a "pognée".)

La salade

Qui pense Italie n'oubliera pas la roquette... (Tarzile, es-tu là ?)

Égoutter le contenu du bocal, en gardant bien sur, l'huile devenue encore plus précieuse. Le restant d'huile pourra être conservé, voir plus bas (dis donc, je radote, moi).

Mélangez roquette et radicchio dans les proportions désirées (certains remplaceront le radicchio par du mesclun, et ce sera pas mauvais non plus). L'idée, c'est d'avoir plein plein plein de roquette. :)

On se fera une jolie vinaigrette en ajoutant simplement du vinaigre balsamique à notre huile-devenue-encore-plus-précieuse pour enrober légèrement la salade. cette dernière servira de lit pour y disposer nos tomates et nos bocconcini. Il ne reste qu'à décorer de feuilles de basilic frais.

Et bien sur les pâtes... j'aurais l'air de quoi sinon ?

Mes préférées sont les penne rigate pour cette recette. Mais n'importe-quelle grosse nouille irait. Je crois que je vais bientôt tenter avec les conchiglionis. Y'a Karine qui m'a inspiré avec sa recette de Conchiglionis farcies au chèvre, sauce rosée. J'ai pas encore essayé la recette de Karine, mais je crois pas résister encore longtemps.

Voici ce que je fais avec les penne rigate en attendant.

Égoutter le contenu du bocal, en gardant bien sur, l'huile devenue encore plus précieuse. Le restant d'huile pourra être conservé, voir plus bas (je suis devenu carrément gâteux...).

Cuire les pâtes au goût.

Les enrober d'une généreuse couche de sauce rosée bien crémeuse.

Allumer le grill du four.

Répartir les pâtes dans des assiettes pouvant aller au four. Napper de nouveau de sauce (oui oui, allez allez...)

Disposer autant de morceaux de fromage et de morceaux de tomates que voulu au centre de chaque assiette.

Enfourner vos assiettes pour laisser fondre le fromage au goût.

Arrosez d'un mince filet de notre huile-devenue-encore-plus-précieuse.

Décorer de basilic frais et de roquette.

Voilà !

Buon appetito!

Ha, j'oubliais... pour conserver plus de deux semaines au frigo notre huile-devenue-encore-plus-précieuse.

Empotez-la dans des petits bocaux en laissant 1/2 pouce (1 cm) d'espace sous le goulot.

Placer les bocaux sur la grille de votre chaudron à conserves, bien couvrir d'eau, porter à forte ébullition, retirer du feu, couvrir et laisser ainsi 10 minutes.

Retirer les bocaux et les réfrigérer. Elle se gardera plus de deux mois ainsi.

Accueil >> Les semi-conserves >> Les légumes
et
Accueil >> Les semi-conserves >> Les produits laitiers

La crème d'asperge en conserves-maison pour Cristelle (autoclave requis)

6/01/2007

Accueil >> Stérilisation à l'autoclave >> Soupes >>

La crème d'asperge en conserves-maison pour Cristelle

C'est le temps des asperges ici, mon petit doigt me dit que Cristelle va passer par ici bientôt...

Une recette de base pour une belle crème d'asperge bien veloutée. Comme d'habitude, on ajoutera les produits laitiers (ici là crème liquide, du yaourt, ou du lait) au service. J'ai pas encore réussi à en faire un bon concentré, alors cette recette ira pour 7 pots de 1 litre au lieu de 18 de 500 ml et un petit surplus à déguster tout de suite. :)

Je vais peut être réussir en mettant plus d'asperges à cette recette, cette année. J'aimerais bien servir le double du volume empoté. C'est sur qu'avec un produit fin comme l'asperge, on ne s'amuse pas à réduire. La saveur est trop volatile. Si je met plus d'asperges pour en faire un concentré, ma base sera plus épaisse et il faudra stériliser plus longtemps. J'ai tenté de le faire dans des bocaux de 1 litre, l'an passé, mais ça goûtait un peu le brûlé. Je vais essayer un concentré en bocaux de 500 ml cette année. Quoi qu'il en soit, celle-ci est bonne en attendant.

J'aime bien la faire avec du poireau, mais le poireau, c'est à l'automne alors que l'asperge, c'est au printemps. Pas question, pour moi, d'utiliser des poireaux qui ont fait plus de 2 000 km pour arriver ici dans une recette de conserve. J'utilise donc des poireaux congelés de l'automne passé. Des poireaux qui ont poussés tout près de chez moi.

Peu importe, car on peut aussi aisément remplacer le poireau par des échalotes françaises ou de l'oignon, même un mélange des deux.

Aussi, on pourrait faire des expériences avec quelques pots...

Ingrédients :
  • 1 tasse (230 g) de graisse de canard, de bon beurre, ou autre matière grasse.
  • 6 tasses (450 g) de blanc de poireau en fines demies rondelles (pesé et mesuré avant la congélation) ou le mélange d'échalote et d'oignon que vous voudrez.
  • 1 tasse (100 g) de farine

Expériences :
  • muscade ?
  • safran ?
  • sel et poivre ?
Tant que vous n'ajoutez qu'une petite quantité d'aromates, vous avec le champ libre. Ça ne changera rien à la sécurité de la conserve.

Au service :

Un bon glou au goût de crème liquide, de yaourt nature, ou même de lait
un jaune d'oeuf par litre

Procédure :

La veille, dégeler les poireaux, si ils sont congelés.

Les laisser égoutter dans une petite passoire pendant que vous faites le reste.

Dans un chaudron, porter les 5 litres de bon bouillon de légumes et les 2 litres de bon bouillon de poulet maison à ébullition, à couvert.

Peler et laver les pommes de terres, en peser 450 g, ou en mesurer 3 tasses une fois coupée en dés. Les placer dans le bouillon qui chauffe.

Laver les asperges et en réserver 28 ou 42 têtes décoratives, soit 4 ou 6 par bocal. Rejeter les parties dures du bas des tiges, retirer les écailles dures.

On fera cuire les asperges à couvert, quand le bouillon sera à forte ébullition.

Le temps de chauffer cette quantité de bouillon, les pommes de terres devrait déjà être tendres, sinon, elle le seront après la cuisson des asperges.

Quand les asperges sont bien tendres, vérifier la cuisson des pommes de terre (juste au cas), baisser le feu au minimum et garder couvert.

Dans un chaudron à fond épais, fondre la graisse ou le beurre et bien y cuire le poireau jusqu'à légère coloration.

Y verser la farine en pluie et bien mélanger pour 1 minute sans trop la laisser colorer.

Y verser le bouillon chaud en petite quantité (genre un litre à la fois) en mélangeant bien et en maintenant une légère ébullition.

Si vous disposez d'un génial mélangeur submersible, mélanger le tout jusqu'à consistance lisse. Sinon passez la soupe au tamis et réduire les solides en purée au mélangeur pour l'ajouter au bouillon.

Reporter à ébullition et laisser frémir le temps d'empoter.

Avant de changer quoi que ce soit à cette recette, il faut en évaluer un échantillon additionné des ingrédients qui sont ajoutés au service, car c'est très différent du produit à empoter. Diluez un jaune d'oeuf dans 4 c. à s. de crème liquide. Ajoutez le quart de ce mélange au fond d'un bol et louchez environ une tasse (250 ml) de soupe bouillante dessus. Mélangez 30 secondes et goûtez moi ça. Vous pouvez maintenant rectifier l'assaisonnement au goût. Vous avez 4 échantillons, gourmand(e)!

Si vous avez envie de faire des tests, ajoutez l'aromate désiré au fond des quelques bocaux éventuellement destinés à cette fin.

N'oubliez pas d'ajouter les têtes d'asperges réservées au fond des bocaux avant d'y loucher la soupe.

Il ne reste qu'à empoter en laissant 1 pouce (2,5 cm) d'espace sous le goulot.

Suivez ces instructions pour la mise en conserves d'aliments peu acides.

Durée de stérilisation des conserves de la crème d'asperge à l'autoclave :
  • 75 minutes pour des pots de 1 litre
  • 60 minutes pour des pots de 500 ml.
Au service :

Garder 3 c. à s. de soupe froide et y diluer un jaune d'oeuf.

Si vous désirez décorer les soucoupes avec les têtes d'asperges dans le bocaux, passez la soupe et rincez-les. Quelques secondes au four micro ondes suffira pour les réchauffer.

Dans une petite casserole, chauffez le reste de la soupe jusqu'à ébullition.

Ajoutez le produit laitier au choix (crème, yaourt ou lait) au goût, et reportez à ébullition.

Retirez la casserole du feu, ajoutez le jaune d'oeuf dilué, fouettez 30 secondes et c'est prêt ! À partir du moment où on ajouté le jaune d'oeuf, il vaut mieux ne plus faire bouillir cette soupe. La texture en souffrirait.

Bon mioum mioum !

Tiens, il reste de la soupe au fond du chaudron... j'ai envie de jambon moi...

Accueil >> Stérilisation à l'autoclave >> Soupes >>